Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Mon poème préféré du recueil est : Vingt mille hommes furent conduits dans le stade de Kaboul pour assister à l'exécution d'une femme peut-être adultère mise en scène par les hommes de sa famille tirent. Si j'ai choisi ce poème c'est parce que lors de...

Registre polémique : Exemples : ( p - 44 ) : " Une faim de je ne sais quoi J'avais pour pitance l'espoir des mots " " J'avais l'enthousiasme féru et sonore La résonance du coeur la chair étirée. " " L'outrance fut savoureuse coutume jusque dans l'ennui...

Parce que oui , les Terminales L se sortent au Quartz . Ce mercredi, le dernier 15 décembre de l'année 2009, Monsieur Jean-Louis Trintignant leur a lu quelques 31 poèmes de Jacques Prévert , Robert Desnos , et Boris Vian . Pour le plaisir et parce que...

Ce recueil m'a beaucoup plu. Je ne peux pas dire encore que ce sera mon préféré de tous, mais c'est fort probable ; j'aime l'idée que Chedid a eu du thème récurrent de la poursuite, de la recherche, et la plupart des sous-thèmes qu'elle présente me représentent...

Modèles : Lucas & Lucie Poursuite du Mouvement S'emparant du corps Le Mouvement Se fit voilier Glissa comme rivière Sur les seins Puis les hanches Le Mouvement s'assembla Se fit cocon Coupole soyeuse Par delà le geste Par delà la grâce A la poursuite...

Mes poèmes préférés du recueil sont les suivants : Poursuite du Rythme Poursuite de la Vie Poursuite du Risque Poursuite du Regard Poursuite de la Liberté Poursuite de l'Ailleurs Poursuite de l'Autre Tout simplement parce que je m'y reconnais. Chacune...

Dans ce recueil, il y a deux champs lexicaux qui dominent - Le champ lexical du souvenir - Le champ lexical de la tristesse et de la douleur Dans " Participe présent " le champ lexical du souvenir est présent, grâce à l'Histoire. Oscarine Bosquet nous...

(ce n'est pas vraiment un centon j'ai pris 5 vers de 5 poèmes différents) Ne plus tenir debout quelquefois tu disais. Depuis quoi j'ai rêvé que je te relevais que je te relevais et que tu retombais. A tendre les bras deux fois vains ou tu ne t'essuies...

Oscarine Bosquet évoque dans le passage " avril - juin 1994 " le génocide du Rwanda qui est un des derniers génocides que la Terre ait connue et un des plus violents contre lesquels O.Bosquet veut se battre pour qu'il n'y en ait plus !

un vivant ça ne dort pas ça fuit le jour ça se cache derrière quoi c'est idiot la peau de la paupière ça bouge plus ça fait le mort ça rumine ses peurs pas bouger faire boule tout pour que la vie la salope de vie l'attrape pas l'oublie l'oublie dors Belette...

Moi j'aurais plutôt mis comme titre à ce recueil ; Une femme dans l'ombre car ce recueil ne parle que de ça, directememt et indirectement. Cette femme est dans l'ombre à proprement dit dans le noir, mais elle est aussi dans l'ombre par rapport aux autres...

Leurs gestes seraient-ils plus hardis quand ils s'en prennent à la maigreur du halo où glissent les cartes à chaque instant, ils battent le rappel de leurs forces, la descente fait froid, de tout, ce lieu manque de tout

Elle est née a Cosne-sur-Loire, en Bourgogne, le 22 août 1967, ses deux premiers recueil Pas revoir(1999) et Neige rien (2000) ne sont pas passer innaperçus! Cette artiste n'a pas d'activité salariée ,elle tache de "vivre en poésie"! , elle traduit,lit...

Champ lexical de la nature : ( p-7 ) : " Soleil, ciel, verger, pâtures, chênes, feuilles. " ( p- 9 ) : " Eau, dahlias, iris, tournesols, brume, fleurs, nuit. " ( p - 15 ) : " Algue, calme, l'herbe humide, paix, jardin, champ du ciel, pierres. " ( p -...

J'ai apprécié ce recueil, sans pour autant l'avoir adoré. L'enchainement des poèmes est plutot plaisant, découpé en plusieurs cycles, et les vers sont plutot bien maitrisés, emplis de mystère, de non-dits et représentant bien la froideur du ciel de février...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>