Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Ne rien posséder que l’errance, Ses parcours obsolètes, Ses bagages allégés, Ne rien détenir que les adresses Approximatives des auberges du vent, Des motels de la pluie, Ne subir d’autre destin Que le halage des fleurs, Transmettre les atolls aléatoires...

B o ucle d' o reilles des s o litudes , M essagerie de p o ches de l'illusi o n , O n entend de l o in que tu crédites sans c o mpter . O n dirait que la magie du verbe tient dans la paume que la musique t o uj o urs marche avec t o i .

“Le lac” Alphonse de Lamartine (1790-1869) Méditations poétiques (1820) Texte avec les couleurs: (selon moi le fond de ce poème est un bleu profond pour exprimer la transformation intérieure et tourmentée du poète) Ainsi , toujours poussés vers de nouveaux...

Les petites lumières jaunes Là, dans cette gare au sol glacé, ils ont piétiné sans comprendre. Là, ils ont attendu sans poser de questions. Ils se parlaient tout bas, entre eux, sans rien apprendre. Le temps des petites lumières jaunes. Ils ont reçu des...

Notre objectif est, dans le travail que nous menons à l'intérieur de la collaboration avec M.Jacques Buvat, celui d'arriver à créer des poèmes qui resonnent, des mots coloriés avec les sentiments des jeunes poètes, des couleurs musicales. Dans cette perspective...

La poésie d'Yvon Le Men, c'est un mélange de sentiments, qu'on partage. C'est des phrases magnifiques, c'est le souvenir d'une rencontre, c'est une poésie "comme un cadeau sous la couleur des rubans". link

Ma Palette Noir: mort, nuit, obscurité, dépression, silence, peur, sombre Gris: mélancolie, tristesse, douleur, chagrin, nostalgie, souffrance Bleu Clair: paix, calme, pureté, innocence, jeunesse, solidarité Vert: espoir, vie, nature, liberté Jaune: jalousie,...

Une valse pour rien (poème modifié) Tu valseras pour rien mon vieux Ce n’est pas de l’amour Tu valses avec une ombre La belle que tu serres dans tes yeux C’est une envie d’amour Y’a pas d’amour y’a pas d’orchestre Et le bal terminé Les belles que tu tombes...

Oppresion, sensation de mort qui nous entoure.... illusion, ce qui nous offre l'amour violent, le reveil du sommeil qui nous projette dans la violence du réveil.... l'apparence, nous protège de la violence du monde qui frappe l 'homme dans sa profondeur......

L’un de mes préférés poèmes de ce recueil est « Dans les lieux suspendus », car il démontre une fois encore que tous les sujets peuvent être poétiques, même une arrière boutique oubliée au fin fond d’une cour. Je trouve également les figures de rhétorique...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>