Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

On vit pas sur la scène, on y meurt Vie couleur spectacle, retour au calme. Des fois on dit je t'aime et on pleure Des fois on lance un sourire aux larmes Faut pas croire les miroirs Reveil post-cauchemar... Les histoires de trottoirs Confronté au mouroir...

Clik!! Rimmel et mascara comme si ta beauté devait marquer son territoire. Visage sur la defensive, tout enpêtré pourtant dans le filet des a r t i f i c e s : une proie si facile qu'encercle avec methode le mensonge des mirroirs.

couleurs fondamentales * un grand pré de lin bleu en pente douce jusqu'à l'eau un faisan s'y coule y lance dissonant bref et rouge son cri et les tiges oscillent oh si lentes en silence recouvrent * le soleil est un chat jaune il lèche la tache vive là...

Si il ne fallait retenir qu'un vers du recueil ... ( je n'ai pas pu retenir qu'un seul vers, le choix était trop difficil! C'est pourquoi ce sera une strophe) Au ciel de mon plafond Ma Sapho mon syphon Ma Sofia mon saphir Qui regarde s'enfuir Par le trou...

Comme l'oiseau migrateur creuse les lignes droites du ciel, comme le vent incline les passerelles des ombres, comme la lumière attise la transhumance des pierres, de leurs encres les parfums teintent le silence. Source-image

Substitution de la page 46 : Par notre amour, nous suscitions des sentiments, des maladresses par nos envies, des douleurs par nos mots, le silence par notre regard, naissent des émotions, par notre toucher... link

Les thèmes principaux du recueil Bouge tranquille sont : L'adolescence, la perte, la prise de liberté, le conflit, le souvenir. Citations ___ Tout va si vite. Quelle comète as-tu prise au passage ? Tout va si mal. ou encore, et te refuses ainsi la bienveillance...

SINGERIES j'ai longtemps contemplé les aubes implacables et chaque fois souhaité que revienne plutôt l'heure eternelle nulle d'après-dîner ( à ne rêver ni jeunesse ni âge) où le temps ... ( le temps s'en fout, monsieur, et passera sans nous) que ne suis-je...

NOSTALGIE il aimait autrefois les bistrots dix-neuvième aux liqueurs alchimiques parmi le cuivre et les faiences surannées (s'épatait sur la moleskine demandait une âme sainte et de quoi aigrir) c'était l'amer à boire, la mort subite, le petit cul lyrique...

" L e P a r a d i s e s t u n r é c i f a r t i f i c i e l. " J'aime beaucoup cette phrase et je partage cette idée même si ce monde fait rêver. Pour moi, le Paradis n'est que la plus belle terre sortie de l'imagination de l'homme. Peut-être n'ai-je...

Celui qui joue est comme tout le monde , sauf qu’il est déjà bouleversé . La phrase parle d’un musicien faisant une représentation. Elle montre q’un poète écrit pour transmete et non pas pour lui même. Elle dit aussi qu’un poète écrit avec ses sentiments...

" Parfois , Le miroir ferait mieux de réfléchir. " Miroir..mon BEAU... Je pense que ce suprenant jeu de mots veut dire qu'un miroir, bien qu'il ref l ète notre image, ne peut nous donner notre NOUS entier, ce que notre apparence cache au delà de nos expressions,...

Lien de l'image Quand je lis ce poème de G. Le Gouic , c'est cette image qui me vient à l'esprit . A jamais dans le sable s'est enfoncé le Migrateur. Et je pense aux bateaux des ports serrés comme des tombes, celles du cimetière de Rennes-Nord où Henri...

taxi dentelles câlins cahot un peu de chair à l'échancrure lavis sanguine fusain fuseau ronde - bosse et profil perdu cherchez le roi et le pendu . Dans cette parti du poéme on peut voir une allitération en C , F et P . C'est une sonorité assez insistante...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>