Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Déclaration des Droits de Leila, Zohra et Saadia par Ahmad

 

Cette œuvre est un roman de Malika Mokkedem qui s’intitule Les Hommes qui marchent  et qui a été publié en 1990.   

Homme,  es-tu capable d'être juste ? C'est une femme qui t'en fait la question ; tu ne lui ôteras pas moins ce droit. Dis-moi ? Qui t'a donné le souverain empire d'opprimer mon sexe ? Ta force ? Tes talents ? 

Femme, réveille-toi ; le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l'univers ; reconnais tes droits.

Les personnages féminins de romans, représentantes des mères, des filles, des sœurs, constituées en Assemblée internationale, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de la femme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs.

En conséquence, l’Assemblée internationale des personnages féminins de romans reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Être suprême, les Droits suivants de Leïla, Zohra (sa grand-mère) et de Saadia (sa tante) du roman Les Hommes qui marchent de Malika Mokeddem.

Article 1 :

Les femmes doivent avoir le droit d’accès à l’éducation dans tout le territoire.

J’ai choisi d’écrire cet article parce que dans le roman la protagoniste Leïla a eu un accès à l’éducation mais elle sent qu’elle fait quelque chose d’illégal, elle pensait que c’était un monde réservé aux hommes, qu’une femme n’avait rien a faire là-dedans ,ce qui est toujours resté dans un coin de sa tête mais elle a été brillante notamment lors de la 3ème année, ce qui a causé des réactions de certains parents d’élèves qui étaient en désaccord sur le fait qu’elle soit 1ère de la classe.
Page 94-95

Déclaration des Droits de Leila, Zohra et Saadia par Ahmad

 

Article 2 :

Les femmes sont indépendantes et ne doivent pas dépendre de leurs époux.

J’ai décidé de faire cet article car je ne trouve pas normal le fait que les femmes soient au foyer sachant qu’on est quand même dans le 20eme siècle dans le roman après la guerre. Dans le roman, on est dans un contexte qui fait penser à l’avant révolution française.

 

Déclaration des Droits de Leila, Zohra et Saadia par Ahmad

 

Article 3 :

Nul ne doit être inquiété pour ses opinions et ses croyances.

Dans le roman, on voit une forte communauté musulmane et une obligation d’apprendre le Coran dans les écoles, ce qui est logique vu qu’il s’agit d’un pays musulman, mais le fait de mettre cette article en place permettrait aux femmes d’avoir une liberté religieuse, car à l’époque être autre que musulman était violemment réprimé et les femmes étaient restreintes en liberté comme par exemple les talibans, ce qui est d’actualité, qui sont très  durs avec les femmes.

 

Déclaration des Droits de Leila, Zohra et Saadia par Ahmad

 

Article 4 :

La masse des Algériennes, coalisée face à l’occupant français avec celle des Algériens, peut déclarer l’indépendance et fonder une nation.

J’ai décidé d’écrire cet article car dans le contexte historique du roman on se retrouve en pleine guerre d’Algérie et on voit qu' il y a une union du peuple algérien face à l’occupant français. Dans le roman, je retrouve une volonté d’indépendance des Algériens.

 

Déclaration des Droits de Leila, Zohra et Saadia par Ahmad

 

Article 5 :

La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits.

J’ai choisi d’écrire cet article car dans le roman on distingue fortement une inégalité entre l’homme et la femmes au niveau des droits comme par exemple l’accès à l’éducation qui est accessible pour les hommes mais très peu pour les femmes.

 

Déclaration des Droits de Leila, Zohra et Saadia par Ahmad
Déclaration des Droits de Leila, Zohra et Saadia par Ahmad
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article