Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Maïna

Le roman Vanda est un roman social, tragique et inspiré de la réalité. Il raconte l’histoire de Vanda, une jeune femme travaillant en tant que femme de ménage dans un hôpital psychiatrique, élevant seule son fils Noé, âgé de cinq ans. Ils vivent dans un cabanon sur la plage, à Marseille. Le roman raconte l’arrivée soudaine de Simon, père de Noé, dans leur vie. En effet, ce changement brutal va chambouler la vie des deux personnages.

 

Déclaration des droits de Vanda, Simon et Chloé par Maïna

 

Homme, es-tu capable d'être juste ? C'est une femme qui t'en fait la question ; tu ne lui ôteras pas moins ce droit. Dis-moi ? Qui t'a donné le souverain empire d'opprimer mon sexe ? Ta force ? Tes talents ?

Femme, réveille-toi ; le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l'univers ; reconnais tes droits.

Les personnages féminins de romans, représentantes des mères, des filles, des sœurs, constituées en Assemblée internationale, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de la femme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs.

En conséquence, l’Assemblée internationale des personnages féminins de romans reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Etre suprême, les Droits suivants de Vanda, Chloé et Simon, personnage du roman Vanda de Marion Brunet.

 

Article 1 : les femmes pratiquant un métier de tâches ménagères doivent être respectées à leur juste valeur et  leur métier doit être considéré autant que tous les autres.

 

Page 92 : « Deux employés dans la grande distribution ont refusé de bosser le dimanche et viennent de se faire licencier pour faute grave. » C’est une grande inégalité. Dans le roman, les employés étant en contrat précaire ne peuvent pas se permettre de faire grève ou de ne pas vouloir travailler le dimanche, sinon ils seront sanctionnés ou licenciés par la DRH. Elle fait pression sur eux et n’ont pas leur mot à dire.

Les métiers comme celui de femme de ménage, de nos jours, sont fortement dévalorisés. Ils devraient pourtant être vus également aux autres métiers car ce sont des efforts fournis et ils sont tout à fait honorables.

J’ai ressenti de l’injustice en lisant ce passage car les employés travaillaient dans la peur d’être convoqués et licenciés et je ne trouve pas que cela soit des conditions de travail appropriées.

 

Déclaration des droits de Vanda, Simon et Chloé par Maïna

 

Article 2 : Toutes les femmes se doivent de décider librement de leur avenir, qu'elles soient accompagnées d’un enfant ou non.

 

 (Page 75) Au fil du temps, le modèle familial a énormément évolué. Le fait de donner naissance à un enfant n’est plus une obligation au sein des couples. Pourtant, beaucoup continuent à croire qu’une femme se doit de donner naissance à la vie. Dans ce passage du texte, Chloé, conjointe de Simon, explique que personne ne comprend qu’elle ne veuille pas avoir d’enfant. Les gens mettent cette décision sur le compte de la jeunesse, de l’immaturité, de l’appréhension.  Toutefois cette décision est un choix et non pas une privation de sa part. Avoir des enfants n’est pas seulement une question de devoir. C’est aussi une éducation, des efforts à fournir, un coût etc.….

J’ai ressenti de la peine pour Chloé qui était complètement incomprise dans ses choix. Pour moi le mot « femme » ne veut pas dire « mère ». C’est un libre choix pour chacune.

 

 

Article 3 : Toute personne peut avoir une vie privée sans qu’elle influence la vie professionnelle.

 

Dans le livre, Vanda se fait licencier pour avoir eu des relations sexuelles avec son patron. (Voir chapitre page 102 à 111). Le privé ne doit pas avoir de conséquence sur la vie professionnelle. Ce sont deux choses qui doivent être à part.

Ce n’est pas le premier livre que je lis où une telle situation se déroule. Je ne trouve pas cela normal car le patron, qui a également eu une relation sexuelle avec une employée, n’est pas licencié alors qu’ils sont pourtant égaux en droits. C’est une situation de domination et d’abus de pouvoir qui ne devrait pas passer invisible.

J’ai senti, dans ce passage, de l’humiliation pour Vanda qui n’a pas eu d’explication à ce licenciement. J’ai également eu du mépris en lisant les propos du patron insultant la femme et la salissant devant tout le camping.

 

 

Article 4 : Toute personne a le droit d’éduquer son enfant sans subir le moindre jugement de la part d’autrui.

 

Dans le chapitre commençant à la page 167, Noé, l’enfant de Vanda, se rend à un anniversaire accompagné de sa maman. Là- bas, Vanda sent des principes d’éducations qui ne sont pas similaires aux siens ainsi qu’un jugement de la part d’une des autres mamans. Il ne devrait pas y avoir de modèle éducatif précis et chacun peut éduquer son enfant comme il le souhaite, tout en veillant à sa sécurité et son bien-être.

J’ai eu un sentiment de rabaissement de la part de la mère portant un jugement négatif sur l’éducation de Vanda sur Noé. Pourtant, dans le livre, nous voyons bien que Noé est heureux et que sa mère prend soin de lui malgré les difficultés financières. 

 

Source : photo du livre

Source : photo du livre

 

Article 5 : Toute personne, femme et homme, a le droit de reconnaître son enfant même des années après sa naissance.

 

Dans le roman, Simon qui est le père de Noé, débarque dans sa vie et celle de sa mère avec pour but de reconnaître l’enfant. L’écrivaine le fait percevoir comme un opportuniste qui veut chambouler la vie de vanda et Noé. Pourtant il ne connaissait jusque là pas l’existence de Noé. Il serait donc tout à fait légitime qu’il puisse le reconnaître sans être mal vu. Certes il ne devrait pas avoir les mêmes droits que Vanda qui a élevé seule son enfant pendant 7 ans, mais le reconnaître devrait être justifié.

J’ai, en effet, ressenti de la compassion pour Simon qui cherche juste à vouloir être vue comme père. Au fil du livre, on commence à comprendre la situation très compliquée de Simon qui n’est pas du tout comprise par son entourage.   

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article