Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Thomas

Le roman que j'ai choisi est intitulé Vanda. C'est un roman de Marion Brunet, paru en 2020, c’est un roman noir racontant l’histoire de Vanda, mère célibataire qui vit seule avec son enfant de 6 ans, Noé. Elle vit dans la ville de Marseille, dans un cabanon sur la plage. Elle enchaine petits boulots sur petits boulots et cherche tant bien que mal à subvenir à ses besoins malgré des moyens financiers très limités. Elle est femme de ménage en hopital psychiatrique. Son univers va complètement changer quand Simon, le père de son enfant, revient la voir des années plus tard, seule, avec un petit garçon,  c’est le début d’un long cauchemar tragique et violent.

Déclaration des droits de Vanda par Thomas

Préambule

Homme, es-tu capable d'être juste ? C'est une femme qui t'en fait la question ; tu ne lui ôteras pas moins ce droit. Dis-moi ? Qui t'a donné le souverain empire d'opprimer mon sexe ? Ta force ? Tes talents?

Femme, réveille-toi ; le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l'univers ; reconnais tes droits.

Les personnages féminins de romans, représentantes des mères, des filles, des sœurs, constituées en Assemblée internationale, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de la femme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs.

En conséquence,l’Assemblée internationale des personnages féminins de romans reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Etre suprême, les Droits suivants de Vanda personnage du roman Vanda de Marion Brunet.

 

 

Source : France Inter

Source : France Inter

Article 1 : La liberté de se taire et de ne rien dévoiler est  un des droits les plus précieux de la femme :  rien ne l’oblige à prévenir le père de l'existence de son enfant s’il a pris la décision de partir, elle peut, si elle le désire, prendre la responsabilité d’élever seule son enfant.



Explication personnelle :

Dans le roman, Vanda élève seule son enfant Noé sans son père, parti 6 ans plus  tôt, elle a décidé de ne pas le prévenir de son enfantement et c’est son droit car je pense que si le père est parti avant et qu’ils ne s’aimaient plus, Vanda peut se permettre si elle le désire de prendre la responsabilité d’élever un enfant seul et ce sans être jugée ni calomniée pour avoir pris cette décision, c'est son droit et sa décision personnelle. À la page 50, Simon, le père de l'enfant revient voir Vanda après qu'elle lui ait finalement appris la nouvelle.


 

Source : France.fr

Source : France.fr

Article 2 : La garantie pour les femmes de pouvoir voir son enfant et lui parler, même dans un cas de détention, est un droit fondamental et a lieu d’être respecté, cette garantie doit être instituée pour l’avantage de tous.


 

Explication personnelle :

A la fin du roman, Vanda tue le père de son enfant et est embarquée et va sûrement en prison, je pense que malgré son erreur, elle devrait conserver le droit de voir son fils Noé sous quoi elle pourrait devenir folle de ne pas pouvoir voir son enfant, c’est pour moi une garantie qui doit être conservée et appliquée dans tous les cas et avec des mesures si besoin.


 

Source :https://www.pxfuel.com

Source :https://www.pxfuel.com

Article 3 : 

Toute femme a le droit de prendre des décisions et de voyager d’elle-même, dans les cadres déterminés par la loi, cette liberté est essentielle et rien ni quelconque individu ne devrait y nuire.


 

Explication personnelle :

À la fin du roman (p207), Vanda veut partir à l'étranger et Simon, voulant assurer son rôle de père 6 ans après ne veut pas laisser partir Vanda : " Simon : Je sais que tu veux partir avec lui, je te laisserais pas faire " , cela nous permet de nous interroger sur la légitimité de Vanda à partir à l'étranger et de nous demander si Simon a le droit ou non d'assurer son rôle de père, cependant je pense que Simon venant de découvrir très récemment qu'il était père veut assumer son rôle mais Noé a déjà 6 ans et Vanda l'a élevé seule jusqu'ici.


 

Source : Pixabay

Source : Pixabay

Article 4: La libre communication des opinions et pensées est un des droits les plus précieux de la femme : exprimer son mécontentement ne doit en aucun cas être puni ou avoir de néfastes conséquences sur celle-ci

 

Explication personnelle :

Dans un passage du roman, Vanda va manifester (p134) pour exprimer son mécontentement envers le remaniement managérial, avec la casse du service public et avec la multiplications de contrats précaires. Dans la manifestation, elle et les autres manifestants sont violentés et certains roués de coups, une dizaine de policier bat même une fille jusqu'à ce qu'elle saigne de partout et Vanda est contrainte de partir. Je pense que ce n'est pas normal et que chacun pourrait exprimer son opinion sans se voir réprimandé par la suite ou subir des violences physiques ou mentales.


 

Source : PxHere

Source : PxHere

Article 5 : Femmes et hommes disposent de libertés sentimentales et/ou sexuelles dans le respect d'un consentement mutuel et nul ne doit être jugé, calomnié ou insulté car il mène une vie sexuelle et/ou sentimentale épanouie.


 

Explication personnelle :

Dans le roman, on apprend que Vanda couche avec certains amis à elles ou des rencontres de soirée notamment p108 (même si l'on peut s'interroger sur le consentement de Vanda dans ce passage) et Simon, notamment à la page 206, se sert de ses conquêtes sexuelles comme d'une excuse d'une mauvaise éducation de son enfant : "en baisant avec tes potes au lieu de t'occuper de lui?". Cependant cela n'a rien à voir avec l'éducation et chacun devrait pouvoir être libre et épanoui sexuellement et ce sans aucun jugement extérieur


 

Déclaration des droits de Vanda par Thomas
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article