Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Mélanie

Juste la fin de la pièce II, 4 par Mélanie

LOUIS. - Avant de partir 

une dernière chose reste à dire.

vous savez, ma visite, mon voyage, 

mon retour, 

avait à l’origine une raison, 

un but.

Celui de dire, d’annoncer.

 

Dorénavant, je suis mon propre maître,

je déciderai seul,

je donnerai l’image, l’illusion de quelqu’un de sûr, qui choisis et 

qui a le choix.

 

Je voulais me dévoiler, vous annoncer ce pourquoi je suis venu,

mais maintenant,

là, 

devant vous,

je ne sais plus,

là,

devant vous,

 j’ai peur.

 

J’ai peur de vous annoncer 

ce que je ne peux pas dire,

ce qui ne se dit pas,

ce qui ne se pense pas. 

   

J’ai plusieurs fois essayé de m’exprimer,  de vous parler, de vous dire que ...

j’ai plusieurs fois essayé mais je n’ai jamais réussi.

Peut-être que j’ai évité cette discussion qui devait tôt ou tard arriver,

cette discussion que je ne pouvais fuir,

tout comme mon destin.

   

J’essaye d’en venir au fait, 

mais je n’y arrive pas, 

c’est si dur à dire c’est comme si,

comme si les mots n’existaient plus,

ces mots 

que je rêve tant de dire, ceux pour lesquels je suis venu. 

   

Cela faisait déjà de nombreux mois,

que j’attendais à ne rien faire, à tricher,

à ne plus savoir,

de nombreux mois que j’attendais d’en avoir fini 

c’est difficile à comprendre mais,

Suzanne,

Antoine, 

Catherine 

et mère,

plus tard, l’année d’après,

je vais mourir à mon tour. 
 

Silence.

 

Alors c’est ça, 

Le silence,

est-ce réellement la seule réponse,

à ma mort ?

 

 

Juste la fin de la pièce II, 4 par Mélanie

 

 

La réaction des proches n'est pas à mes yeux le plus important, c’est pour cela que j’ai décidé de ne pas les faire répondre. Que peut-on dire à l’annonce de la mort? Pour moi rien ne servait de parler car nous savions très bien ce que pensent les personnages car tout le monde réagit pareil : on est triste. Le plus  important c’est qu’il ait réussi à aller les revoir avant  sa mort, qu’il ait pu recréer des liens avec sa famille, mais c’est aussi son combat, celui qu’il a mené contre sa peur et contre son destin. Il s’était donné un objectif, c’était d’annoncer sa mort et il l’a fait.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article