Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Helios

Montaigne par Helios - Prince

J'ai choisi cet extrait car ici, Montaigne m'a beaucoup fait réfléchir lorsque je me suis rendu compte que c'est encore un sujet qui peut être d'actualité.

La citation n'est composée que d'une seule phrase, elle-même composée d'une proposition principale et secondaire. La proposition principale, qui est mise à la fin, est appuyée par le début de la secondaire "Si" et alors l'idée semble évidente. Cette phrase va accentuée encore cette idée avec l'antithèse : "générosité"/"avare" et va alors faire réfléchir car de premier abord, il est préférable d'être généreux plutôt qu'avare mais ici, Montaigne nous dit le contraire en parlant de générosité "sans discernement et sans mesure" et alors exprime une idée d'idiotie, d'inutilité pour parler d'une telle générosité. Il est aussi intéressant de voir qu'avec la conjonction de coordination "et" il met au même plan le discernement et la mesure et pour renforcer cette absence il répète la même formule "sans discernement"/"sans mesure" soit la privation puis la valeur qu'il considère importante. Enfin, le mot qui donne un réel sens à cette phrase est "prince" et c'est à cause de ce titre qu'il juge imbécile cette générosité. Ce qui est intéressant ici c'est que Montaigne parle de générosité, et donc de possession d'une richesse, mais ne précise pas laquelle seulement le titre "prince" va nous éclairer car dans une monarchie (avec rois et princes donc), tout bien matériel "appartient" au roi ou peut être facilement pour lui mais je trouve que Montaigne a une vision de la richesse trop utilitaire car il se permet de ne pas la définir tellement elle lui semble évidente.

Mon opinion de la richesse est différente car n'est pas matérielle, la richesse peut être une relation spéciale avec certaines personnes, la richesse peut être la jouissance de certaines valeurs, la richesse peut être la connaissance (comme illustrée au-dessus par une bibliothèque, soit un regroupement de livres, soit un regroupement écrit de pensées sur divers sujets plus ou moins approfondis), en bref la richesse n'est pas matérielle mais morale.

 Extrait du livre Des cannibales suivi de Des coches qui reprend Les Essais de Montaigne sur ces deux chapitres, de l'édition "étonnants classiques", soit ici la page 111 aux lignes 231-232.

image personnelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article