Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Gabriel

Gaudé par Gabriel - Piracci

 " "Là encore je pourrais", se dit le commandant.Il était sur la passerelle. De là, il embrassait du regard l’ensemble du pont avant. Les clandestins se tenaient serrés contre la rambarde pour ne pas gêner l’équipage tout en ne perdant rien des différentes opérations en cours. Les hommes de Piracci entreprenaient la manœuvre, allant, venant, déplaçant des cordes, accrochant des câbles."

 

J’ai choisi cette citation car elle est belle et elle est chantante car il y a plusieurs assonances, avec "é " et "ant". Le protagoniste Salvatore Piracci sème le doute dans l'esprit du lecteur quand il dit "Là encore, je pourrais". Les clandestins se font tout petits par rapport à l'équipage du bateau donc ils se mettent dans une position d'infériorité, de faiblesse, de soumission. La problématique des migrants est encore d'actualité comme en Méditerranée avec les africains. 

 

Citation du roman de Laurent GAUDE, Eldorado, chapitre V, Le cimetière de Lampedusa, à la page 101, lignes 1 à 8

 

Image internet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article