Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Alan A

Journal intime de Julien Sorel

retrouvé sur son smartphone

 

Bonjour cher journal.

Aujourd'hui, je dois finir ma première lettre d'amour pour madame de Fervaques. Malheureusement, je suis déjà bien en retard ! J'espère que cela ne nuira pas au stratagème du prince Korasof pour reconquérir le cœur de Mathilde...

Mais ces lettres remplies de phrases sur la vertu sont si ennuyantes ! J'espère au moins que cette fille d'industriel l'aimera. C'était si si soporifique que je me suis endormi lors de l'écriture de la deuxième page hier soir. Il ne me reste plus qu'à appliquer les consignes du prince à la lettre et la première étape sera terminée. Voici ce qu'il m'a dit : "On porte ces lettres soi-même : à cheval, cravate noire, redingote bleue. On remet la lettre au portier d’un air contrit ; profonde mélancolie dans le regard. Si l’on aperçoit quelque femme de chambre, essuyer ses yeux furtivement. Adresser la parole à la femme de chambre". Malgré l'aspect grandiloquent de ces recommandations, je ferai tout pour retrouver Mathilde.

Mais je suis perturbé, torturé entre différentes passions. Je suis odieux, je me hais ! Pourquoi est ce que j'élabore une ruse aussi trompeuse ? Je dois cependant faire confiance à Korasof, Mathilde finira bien un jour par être si jalouse qu'elle m'aimera et admirera ma fausseté.

Tout à l'heure, je devrai apporter mon cheval à l'écurie, le plus dur sera de résister aux consignes : en aucun cas ne regarder mademoiselle de la Mole dans les yeux. Elle sera la, je le sais, je le sens. Je ne vois que sa taille à travers cette fine mousseline, je ne la regarde pas dans les yeux n'est ce pas ? Ce soir, je la verrai néanmoins en face à face, et il sera très dur de résister à la tentation. Je céderai, je le prédis. 

Journal de bord - Lettre à madame de Fervaques

Analyse :

J'ai choisi de rédiger une page du journal intime de Julien Sorel sur le livre second, le chapitre 26 de la page 870 à la page 872. Celui-ci se trouve alors à Paris, dans l'hôtel de la Mole. Précédemment, Julien à vécu une histoire d'amour tumultueuse avec la fille du marquis de la Mole : Mathilde. Au début du chapitre 20, Mathilde rompt définitivement avec le jeune homme et celui-ci comprend que son amour pour elle ne fait que grandir. Avec les conseils du prince Korasof, il décide de reconquérir le cœur de celle-ci.

Sa stratégie est de faire la cour à une dame de société, mais sans passion (ici madame de Fervaques) tout en voyant tous les jours celle qu'il aime : Mathilde. Cela afin de rendre la jeune femme jalouse. Le prince lui donne alors 6 volume pour un total de 53 lettres pré-écrite pour séduire madame de Fervaques.

Au début du chapitre 26, Julien est en retard et doit se dépêcher d'écrire sa première lettre : "Je suis en retard ! s’écria Julien". Cependant celui-ci n'est pas en accord avec ce qui est écrit et trouve cela ennuyant :"c’était une homélie remplie de phrases sur la vertu et ennuyeuse à périr". Il fait cependant selon les recommandations du prince.

Quand il parle à madame de Fervaques, il parle toutefois implicitement à Mathilde : "Il adressait la parole à la maréchale, mais son but unique était d’agir sur l’âme de Mathilde". Il résiste à la tentation jusqu'au soir, où il regarde finalement sa bien-aimée dans les yeux : "il s’arrangea de façon à voir les yeux".

Cet extrait met en valeur le caractère obstiné mais profondément passionné de Julien. 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article