Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Arthur R

Playlist - Le Pont Mirabeau

Le Pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine.

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse


Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

L'amour s'en va comme cette eau courante
L'amour s'en va
Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent

Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Guillaume Apollinaire

 

J'ai choisi de lier la chanson Born to Die de Lana Del Rey et le poème Le Pont Mirabeau d'Apollinaire car dans chacun des textes on retrouve les mêmes thèmes abordés sous des points de vue différents. Ceux-ci sont induits par leur époque : le premier datant de 1912, le second de 2011, soit une séparation de près d'un siècle. Ainsi la modernité matérielle dont fait l'éloge Apollinaire est devenue banale à l'époque de Lana Del Rey mais les thèmes abordés n'ont pas vieillis. Ces derniers sont d'ailleurs exprimés musicalement par la chanteuse qui prend des tonalités allant de la nostalgie, parfois mélancolique, à l'ardeur de vivre et à un espoir désabusé face à la fatalité de la mort.


Thèmes de :

- la ville

Ce thème, symbole de la modernité chez Apollinaire, apparaît de façon plus banale chez Lana Del Rey, qui vit dans cette “modernité” qui n'a plus rien d'innovante. Chez le premier, le pont Mirabeau est associé à l'amour qui passe, par une métaphore que constitue la Seine qui “coule”. Dans Born to Die, la signification est analogue : Lana Del Rey erre à la recherche de son amour perdu, dans une nostalgie mélancolique, à travers les “rues de la ville” (“walking through the city streets”).

- le temps précis de la nuit

Le refrain du Pont Mirabeau commence par “Vienne la nuit sonne l'heure” qui marque la fatalité, la fin de l'amour et de la vie, annoncée par la nuit qui connote la fin du bonheur ( la lumière diurne laisse place à l'obscurité) et la mort (fin de la journée et de la lumière). De la même façon, on retrouve chez Lana Del Rey la “solitude d'un vendredi soir” ( “I feel so alone on a Friday night”) : l'amour parti laisse place à la solitude renforcée par l'image de la nuit.

- l'amour qui passe, entre peine et joie

Dans Le Pont Mirabeau, il est dit explicitement que “l'amour s'en va”, et les amants essayent de résister en “restant face à face”, “les mains dans les mains”, celles-ci formant un “pont” qui les unit face à l'adversité. Apollinaire explique également que “la joie venait toujours après la peine”, revenant ainsi à cette idée d'amour éphémère que les amants essaient tant bien que mal de faire durer. Le refrain de Born To Die exprime également ce thème de façon claire : les amants savent qu'ils sont voués à mourir, en tant qu'être humain aussi bien qu'en tant que couple, mais dans cette fatalité, ils s'unissent contre le destin qui devient parfois plus difficile (“Sometimes the road gets tough I don't know why”) et préfèrent continuer à rire plutôt qu'à pleurer (“Don't make me sad / Don't make me cry […] / Keep making me laugh / Try to have fun in the meantime”).

- l'espoir qui fait supporter la vie douloureuse

Voyant l'amour parti, Apollinaire n'a plus que l' “espérance” de le voir revenir, mais celle-ci est “violente” car frustrante et vouée à l'échec, à la déception. Ainsi “la vie est lente” et il ne reste que la mort pour soulager la souffrance. Lana Del Rey emploie la métaphore de la course à pied pour dire qu'elle est sur le point d'abandonner : “feet don't fall me now”, la souffrance de l'amour perdu va avoir raison d'elle mais l'espoir la maintient en vie malgré l'horrible souffrance : “Take me to the finish line / All my heart, it breaks every step that I take / But I'm hoping at the gates / They'll tell me that you're mine”. Ici les portes (“gates”) prennent le double-sens de la ligne d'arrivée déjà évoquée (“finish line”), mais aussi des portes du Paradis qui signifieraient implicitement son abandon de la vie.

- la mort de l'amour et de la vie

Finalement, le thème de la fin de l'amour et de la vie s'exprime de façon analogue dans les deux textes. Apollinaire décrit le temps qui passe sans que l'amour ne revienne, décevant ainsi les espérances qui le maintenaient en vie. Le titre de Born to Die indique d'emblée cette tragédie qu'est la vie, et ici la vie amoureuse. Les refrains présents dans chacun des textes sont similaires en ce qu'ils rappellent chaque fois cette fatalité de la fin et de la mort : “Vienne la nuit sonne l'heure”, “Chose your last words / This is the last time / Cause you and I, we were born to die”. Ainsi, comme le son d'une pendule ne cesse de nous rappeler que la vie s'écoule et se consume à chaque seconde, les refrains de ces deux textes nous rappellent entre chaque couplet combien la vie est courte.

Why, who me ?

Pourquoi, moi ?

Why ?

Pourquoi ?

Feet don't fail me now
Pieds ne m'abandonnez pas
Take me to the finish line
Emmenez moi à la ligne d'arrivée*
All my heart, it breaks every step that I take
Mon cœur entier se brise à chaque pas que je fais
But I'm hoping that the gates,
Mais j'espère que les portes,*
They'll tell me that you're mine
Me diront que tu m'appartiens
Walking through the city streets
Faire le tour de la ville
Is it by mistake or design?
Est-ce une erreur ou un dessein?
I feel so alone on a Friday night
Je me sens si seule en ce vendredi soir
Can you make it feel like home, if I tell you you're mine?
Peux-tu faire cela notre chez nous, si je te dis que tu es mien?
It's like I told you honey
C'est ce que je t'ai dis bébé

Don't make me sad, don't make me cry
Ne me fais pas souffrir, ne me fais pas pleurer
Sometimes love is not enough when the road gets tough
Parfois l'amour ne suffit pas lorsque le chemin devient rude
I don't know why
Je ne sais pas pourquoi
Keep making me laugh,
Continue de me faire rire,
Let's go get high
On n'a qu'à se défoncer
The road is long, we carry on
La route est longue, on continu
Try to have fun in the meantime
En essayant de s'éclater en attendant

Come and take a walk on the wild side
Viens et promène toi dans le coté sauvage
Let me kiss you hard in the pouring rain
Laisse moi t'embrasser sous la pluie battante
You like your girls insane
Tu les aimes complètement folles
Choose your last words
Choisis tes derniers mots
This is the last time
C'est la dernière fois
Cause you and I, we were born to die
Car toi et moi, nous sommes nés pour mourir

Lost but now I am found
Égarée mais maintenant je me suis retrouvée
I can see but once I was blind
Je peux voir néanmoins que j'ai été aveuglée autrefois
I was so confused as a little child
J'étais si désemparée tout comme une enfant
Tried to take what I could get
Essayant de prendre ce que je pouvais avoir
Scared that I couldn't find
Effrayée à l'idée de ne pas trouver
All the answers, honey
Toutes les réponses, bébé

Don't make me sad, don't make me cry
Ne me fais pas souffrir, ne me fais pas pleurer
Sometimes love is not enough when the road gets tough
Parfois l'amour ne suffit pas lorsque le chemin devient rude
I don't know why
Je ne sais pas pourquoi
Keep making me laugh,
Continue de me faire rire,
Let's go get high
On n'a qu'à se défoncer
The road is long, we carry on
La route est longue, on continu
Try to have fun in the meantime
En essayant de s'éclater en attendant

Come and take a walk on the wild side
Viens et promène toi dans le coté sauvage
Let me kiss you hard in the pouring rain
Laisse moi t'embrasser sous la pluie battante
You like your girls insane
Tu les aimes complètement folles
Choose your last words
Choisis tes derniers mots
This is the last time
C'est la dernière fois
Cause you and I, we were born to die
Car toi et moi, nous sommes nés pour mourir

 

We were born to die
Nous sommes nés pour mourir
We were born to die
Nous sommes nés pour mourir

Come and take a walk on the wild side
Viens et promène toi dans le coté sauvage
Let me kiss you hard in the pouring rain
Laisse moi t'embrasser sous la pluie battante
You like your girls insane
Tu les aimes complètement folles

Don't make me sad, don't make me cry
Ne me fais pas souffrir, ne me fais pas pleurer
Sometimes love is not enough when the road gets tough
Parfois l'amour ne suffit pas lorsque le chemin devient rude
I don't know why
Je ne sais pas pourquoi
Keep making me laugh,
Continue de me faire rire,
Let's go get high
On n'a qu'à se défoncer
The road is long, we carry on
La route est longue, on continu
Try to have fun in the meantime
En essayant de s'éclater en attendant

Come and take a walk on the wild side
Viens et promène toi dans le coté sauvage
Let me kiss you hard in the pouring rain
Laisse moi t'embrasser sous la pluie battante
You like your girls insane
Tu les aimes complètement folles
Choose your last words
Choisis tes derniers mots
This is the last time
C'est la dernière fois
'Cause you and I, we were born to die
Car toi et moi, nous sommes nés pour mourir

We were born to die...
Nous sommes nés pour mourir...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article