Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Carla

Playlist - J'observe le repos du dimanche

J’observe le repos du dimanche
Et je loue la paresse
Comment comment réduire
L’infiniment petite science
Que m’imposent mes sens
L’un est pareil aux montagnes au ciel
Aux villes à mon amour
Il ressemble aux saisons
Il vit décapité sa tête est le soleil
Et la lune son cou tranché
Je voudrais éprouver une ardeur infinie
Monstre de mon ouïe tu rugis et tu pleures
Le tonnerre te sert de chevelure
Et tes griffes répètent le chant des oiseaux
Le toucher monstrueux m’a pénétré m’empoisonne
Mes yeux nagent loin de moi
Et les astres intacts sont mes maîtres sans épreuve
La bête des fumées a la tête fleurie
Et le monstre le plus beau
Ayant la saveur du laurier se désole

Apollinaire - Alcools

Maxenss

Maxenss

Maxenss - Dimanche

Dans cette musique Maxenss décrit la mélancolie du dimanche, un univers que l'on retrouve dans le poème d'Apollinaire. Tous deux transmettent un sentiment de paresse, de tristesse et de paix. 

Lomepal

Lomepal

Lomepal - plus de larmes

Apollinaire dans ce poème parle au "monstre de [son] ouïe" qui pleure, il parle en fait à sa mauvaise conscience. Lomepal aussi parle à sa mauvaise conscience en la qualifiant de démon : " Proche de mes démons, j'pourrais presque leur donner des prénoms"

Pixies

Pixies

Pixies - Where is my mind

"Mes yeux nagent loin de moi", dans ce vers Apollinaire fait de la déréalisation, tout comme les Pixies dans ces paroles: "Where is my mind ?". 

Jean Sébastien Bach

Jean Sébastien Bach

Bach Cello Suite No. 1 in G Major

Cette musique renvoie à la musicalité du poème d'Apollinaire. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Liana/Stérenn 09/03/2020 09:40

Le mélange entre les artistes de différentes époques est bien trouvé, ce qui rend la playlist très intéressante! (et on adore Lomepal)