Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Olivier

DIAPORAMA MULTIMÉDIA A PARCOURIR :

Analyse du thème

Le thème de la ville, dans Alcools, est fortement lié à celui de la modernité. Guillaume Apollinaire célèbre le changement, les nouvelles découvertes technologiques (l'aviation, l'automobile). La ville est au cœur de ces changements, avec des aménagements nouveaux : les "tramways" (La Chanson du Mal-Aimé, vers 283, et Un soir, vers 7), des monuments récents et controversés comme la "tour Eiffel" (Zone, vers 2) à Paris. Le poète place donc un certain nombre d'éléments urbains dans ses poèmes, notamment dans Zone, qui se situe à Paris à l'époque de la deuxième révolution industrielle, dans La Chanson du Mal-Aimé et dans Vendémiaire. On a par exemple "automobiles" (Zone, vers 4), "cafés" (La chanson du Mal-Aimé, vers 286), "brasseries" (La Maison des morts, vers 185). Ces mots montrent aussi l'activité, la vie de la ville. Cette dernière est bruyante, ce qui pour certains est négatif, mais le poète joue sur ces sons et les aime. Dans Zone, on retrouve "sirène" (vers 19), "aboie" (vers 20), "craillent" (vers 22). Ce sont des sons plutôt désagréables, mais pour Apollinaire ils rendent plus de charme encore à la ville. C'est une caractéristique à part entière de la société contemporaine.

Mais la ville a un deuxième sens. Pour Apollinaire, c'est un lieu ambigu: tantôt il représente l'émerveillement, tantôt il fait ressasser de mauvais souvenirs amoureux, des remords. La partie du vers 81 au vers 114 de Zone, par exemple, relate les souvenirs de l'auteur sur les villes dans lesquelles il a déjà voyagé. Ces souvenirs sont plutôt tristes: il parle de ses amours déçus, avec les "femmes [qui] sont ensanglantées" (vers 81), "L'amour dont [il] souffre est une maladie honteuse" (vers 86). On a aussi : "Te voici à Amsterdam avec une jeune fille que tu trouves belle mais qui est laide" (vers 109). Il parle également de son arrestation à Paris aux vers 113-114. La ville est un lieu de rencontre et d'échanges. Le poème Le pont Mirabeau peut signifier qu'elle est aussi un lieu d'amour, de couples, même si dans le poème il est perdu.

Enfin, le thème de la ville permet une modernité poétique, puisque c'est un thème qui n'était pas abordé en poésie classique. En effet, elle n'était pas considérée comme quelque chose de beau ou de lyrique avant l'arrivée des poèmes modernes. Dans Un soir, on a un exemple de cette modernité et du décalage avec des éléments de la ville dans le récit d'un suicide.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article