Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Olivier

 

Le Brasier

 

J’ai jeté dans le noble feu
Que je transporte et que j’adore
De vives mains et même feu
Ce Passé ces têtes de morts
Flamme je fais ce que tu veux

Le galop soudain des étoiles
N’étant que ce qui deviendra
Se mêle au hennissement mâle
Des centaures dans leurs haras
Et des grand’plaintes végétales

Où sont ces têtes que j’avais
Où est le Dieu de ma jeunesse
L’amour est devenu mauvais
Qu’au brasier les flammes renaissent
Mon âme au soleil se dévêt

Dans la plaine ont poussé des flammes
Nos cœurs pendent aux citronniers
Les têtes coupées qui m’acclament
Et les astres qui ont saigné
Ne sont que des têtes de femmes

(...)

Nuage de mots - Le brasier

Le poème Le Brasier a été publié pour la première fois en 1908 sous le titre Le Pyrée. Le thème principal est le feu, qui consume l'auteur comme le temps ("Ce Passé"). Apollinaire est connu pour renier le passé. Ce feu est comme une puissance céleste. Le mot est à prendre dans tous les sens du terme : il est une source de chaleur, il brûle, mais il est aussi à comprendre dans le sens de "feu quelqu'un", la mort. L'absence de ponctuation peut nous faire comprendre explicitement ce sens au premier quintil, si l'on lit "feu ce Passé" avec un contre-rejet de "feu".

Le brasier est destructeur du passé, de la réalité, de l'âme de l'auteur, source de souffrance ("Morts", "Saigné"...). J'ai donc mis dans le nuage de mots "Mort", "Puissance", "Âme", "Destruction", "Feu"...

Mais le brasier ici fait aussi renaître. On a dans le poème des éléments qui amènent plus d'espérence (allusion à l'eau, élément opposé au feu, avec le "fleuve épinglé sur la ville", avec "l'Océan" ; allusion aussi au "ver Zamir", qui construisit le temple de Dieu, ou enfin à des "colombes"). On a donc dans le nuage des mots aussi positifs, comme "Vie", "Renaissance", "Reconstruction", "Phénix" (qui renaît de ses cendres)...

J'ai mis d'autres mots dont le thème est plus isolé mais présent dans Le Brasier. On a "Religion", car il y a présence de son champ lexical ("Dieu", "croyants", "Zamir"), mais aussi de celui de la mythologie grecque ("sphinx", "centaures", "Tyndarides"...) ; "Mystique", car l'histoire se passe dans une surréalité, dans l'univers ("étoiles ", "astres").

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article