Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Erell

Soleil, je te viens voir pour la dernière fois.

Racine (Phèdre)

Oraison funèbre - Phèdre

Oraison funèbre de Théramène à Phèdre

 

 

Ô Phèdre, ô fille de Pasiphaé et de Minos,

Digne descendante d’Hélios,

Par ton père, descendante de Jupiter,

Illustre dieu du ciel et de la terre.

 

Mariée à l’illustre Thésée,

Tu nous as quittés,

Mère d’Acamas et de Demophon,

Nés d’une belle passion.

 

Mère et épouse aimante,

Tu as toujours été confiante,

Innocente tu étais, de ta future déchéance,

Qui apporterait tant de souffrance.

 

Contre la malédiction, tu as essayé de lutter en vain,

Ne pouvant vaincre ton propre destin,

Victime tu étais !

De la malédiction que les dieux te jetais.

 

En proie à un amour fou,

Lorsque tu l’as vu tout est devenu flou,

Tu t’es obstinée,

Hippolyte, tu ne pouvais aimer.

 

Déclarant à ton beau-fils ton amour interdit,

A tes yeux le digne héros pâlit,

Apprenant l'amour que portait Hippolyte à Aricie,

Tu es devenue verte de jalousie.

 

Ne voulant point perdre ton honneur,

Dans un immense chagrin et folle de douleur,

Tu as proféré de vaines calomnies,

De haine, ton cœur s’est rempli.

 

Ne pouvant supporter cette culpabilité,

A l’aube, tu t’es empoisonnée,

Un vide tu laisseras derrière toi,

Ô Phèdre personne ne t’oubliera !

 

 

 

Image : La comédienne Rachel dans le role de Phèdre en 1906

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article