Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Maëla

Oraison funèbre - Jeanne

 

Oraison funèbre de Jeanne Marwan

 

Jeanne,

Soif d'apprentissage, très tôt tu t'es intéressée aux mathématiques pour leur logique et leur précision, cela te correspondait bien. Elles sont vite devenues la base de ta vision du monde, d'où ta célèbre phrase 1 et 1 font 2 ou, tes comparaisons des liens familiaux à des polygones. Tu t'entendais très bien avec ton frère jumeau, Samuel, que tu venais régulièrement supporter à ses matchs de boxe. Malheureusement la relation que tu entretenais avec ta mère n'était pas aussi facile, celle-ci était distante avec toi et ton frère, tu la comparais souvent à un calcul complexe. C'est après son décès, quand tu eus lu son testament, que tu eus l'impression que ta vie comportait un tas d'erreurs. 

Dans son testament ta mère avait laissé un problème que toi et ton frère deviez résoudre. Simon refusa d'y participer, en revanche tu fus intéressée. Ce problème concernait ton père que tu n'avais jamais connu et un frère aîné dont tu ne connaissais pas même l'existence, une équation à deux inconnues. Tu ne savais plus où tu te trouvais dans ton polygone, ta curiosité te poussa à vouloir savoir où se trouvait ta place et mieux connaître ta famille. Accompagnée de ton notaire, tu partis dans le pays d'où ta mère était originaire. Là bas tu découvris son passé, ton passé, l'histoire de ta famille. Ton frère avait finalement décidé de t'aider, et découvrit à son tour son passé et tout l'histoire. 

Tu avais résolu le problème, tu avais la réponse à pourquoi ta mère se comportait si froidement quand elle était encore en vie. Tu avais trouvé les deux inconnues de ton équation, où en réalité il y en avait qu'une, du moins c'était la même. Ton courage avait changé et fait évoluer ton monde, tu as découvert qu'1 et 1 ne faisaient plus forcément 2, mais que dans certains cas particuliers cela pouvait faire 1. 

Tu nous as quittés avant-hier à l'âge de la racine carrée de huit à cause d'un cancer, mais avant de partir tu as réussi à me transmettre cette passion que tu avais pour les mathématiques. Ce qui est pour moi le plus beau des cadeaux et souvenirs que tu pouvais me laisser. 

 

Oraison funéraire prononcé par la fille de Jeanne* lors des funérailles de sa mère.

M.

 

*personnage inventé, pour cet article, sa présence n'y est pas dans la pièce d'Incendies.

 

Photo

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article