Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Maëla

Arts - L'art amérindien
Arts - L'art amérindien

L'art de certaines tribus

amérindiennes du XVIème siècle

 

Les Tupinambas

 

Au XVIème siècle dans de nombreuses villes de France se faisaient les "joyeuses entrés" du roi, ce qui consistait à accueillir la royauté dans les meilleurs conditions qui soit, tout en faisant la fête. Il y avait des défilés de chars, et des spectacles théâtrales en fin de journées, le plus souvent inspirés de faits religieux.

A l'époque Rouen était réputée pour ses "entrés" particulièrement originales, car celle-ci mettaient en spectacle la vie des Tupinambas (tribu des côtes amérindiennes). Des articles publiées entre 1550 et 1557 ont livrés de nombreuses informations au déroulement de cette "fête brésilienne" , dont 29 gravures sur bois. Grâce à elles, on peut y apprendre que le spectacle de Rouen était de grandeur nature ( "200 pas de long et 35 pas de large" ), tout en représentant au mieux l'ambiance Brésilienne où vivaient les Tupinambas.

"La végétation naturelle, moins dense que les forêts brésiliennes, a été artificiellement remplie avec des arbustes et des buissons, les troncs de certains arbres ont été peints en rouge, pour évoquer le bois brésilien ( dont le tronc est en vérité blanchâtre ). Les cimes des arbres ont été complétées avec des branches et on y a planté d'autres arbres, dont certains fruitiers qui étaient chargés de fruits, de diverses espèces, imitant le naturel. Parmi les branches des arbres, volaient et gazouillaient à leur mode de vie, de nombreux perroquets, remplis de maintes couleurs. Et des animaux grimpaient aux arbres, que les navires des bourgeois de Rouen avaient apportés de la terre du Brésil."

 

Source image 1

Gravure illustrant la fête brésilienne de Rouen

Gravure illustrant la fête brésilienne de Rouen

Source Image 2

 

Mais il est aussi décrit l'architecture et la formation des villages de Tupinambas, tel que : "Des loges ou maisons communales couvertes de roseaux et feuillages. Disposées en carré autours d'une place centrale. Le village était fortifié par des pals, qui servaient à former des boulevards ou des remparts".

Gravure illustrant la fomation et l'architecture d'un village Tupinambas

Gravure illustrant la fomation et l'architecture d'un village Tupinambas

Source image 3

 

Les Aztèques

 

Lors de cette même époque le Mexique central et du sud est dominé par la population Aztèque, reconnue pour ses peintures, ses sculptures et gravures mais aussi et surtout pour l'architecture de ses bâtiments.

Par exemple, retrouvée en 1790 au Mexique, l'emblématique pierre du Soleil. Remplie de détails sculptés dans de la pierre on peut y voire en son centre les attributs des dieux du Soleil et de la Terre avec autours, hormis de la décoration, la représentation des jours dans un mois et les jours dans une année. Celui-ci servait donc de calendrier avec en son sommet la date de la fête du feu.

 

Pierre du Soleil

Pierre du Soleil

Source Image 4

 

Les Aztèques sont particulièrement connus pour leur architecture peu commune, dont en partie les temples. En forme de pyramide à base carrée, constituées des plusieurs plateaux en pierre, les uns posés sur les autres de taille décroissante, avec une grande allée d'escalier sur une des faces qui amène sommet, où se trouve le temple. 

 

Temple de Teotihuacan ( Mexique )

Temple de Teotihuacan ( Mexique )

Source image 5

 

Comme peut le sous entendre les nombreuses ruines de temple en Amérique du sud, les Aztèques étaient très croyant. Il représentaient donc avec des fresques des peintures très détaillées leurs dieux. Ils en avaient quatre majeurs : Huitzilopochtli dieu de la guerre associé au Soleil et souvent représenté avec un colibri, Quetzalcoatl le "serpent à plumes" associé au savoir et la sagesse, Tlaloc dieu de la pluie associé à de nombreux phénomènes météorologiques, et pour finir Tezcatlipoca souvent représenté sous une forme animale il est associé au pouvoir royal, mais aussi la guerre, la chasse et bien d'autre.

 

Peinture représentant le dieu Quetzalcoatl

Peinture représentant le dieu Quetzalcoatl

Source image 6

 

Que cela soit les Tupinambas ou les Aztèques, ces deux civilisations ont une très grande diversité d'art, une technique et des styles des dessins très différentes mais aussi pour leur architecture. Surnommées "population sauvage" par les Européens à cause de leur comportement, est-ce que leur art était jugé de la même sorte ? 

 

M.

Cannibale Magazine ( 2019 )

 

 

Source "Tupinambas"

Source1 "Aztèque" / Source2 "Aztèque" : N°189 Les Cahiers Science & Vie

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article