Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline

Actus - Nouvelle-Calédonie

Actus

 

La Nouvelle-Calédonie organisera un troisième référendum à la fin de l'été 2020. 

 

A partir des années 80, la question de l'autodétermination de la Nouvelle-Calédonie est apparue. Des incidents meurtriers opposent les partisans de l'indépendance, les Kanaks, aux anti-indépendantistes, en majorité d'origine européenne. Mais en 1987, un référendum local, massivement boycotté par les Kanaks, confirme le maintien du territoire au sein de la République française. Finalement, des accords, les accords de Matignon, sont conclus sur la tenue d'un scrutin d'auto-détermination en 1998. 

 

Referendum sur l'indépendance de la Nouvelle Calédonie en 2018

Referendum sur l'indépendance de la Nouvelle Calédonie en 2018

Le 5 mai 1998, l'accord de Nouméa a été signé afin de transférer certaines compétences de la France vers la Nouvelle Calédonie. Il prévoit 3 référendums sur l'indépendance en cas de vote négatif sur les deux premiers. Le premier a eu lieu le 4 novembre 2018, la question posée était "Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?". 56,7 % des habitants ont voté NON et 43,3 % ont voté OUI. 80,6 % des électeurs inscrits ont pris part au vote contre 74,2 % lors de la consultation sur l'approbation de l'accord de Nouméa en 1998 ce qui montre un regain d'intérêt de la population sur le devenir de la Nouvelle-Calédonie. 

 

Le second référendum prévu par les accords de Nouméa qui est donc le troisième sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie après celui de 1987 et celui de 2018, aura lieu à la fin de l'été 2020. Ce sera un référendum d'autodétermination qui pourra faire évoluer le statut de la Nouvelle-Calédonie qui est toujours aujourd'hui, après une quarantaine d'années de discussions, un territoire français.

 

Source 

Source : Cannibale, Didier Daeninckx

Source image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article