Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Nina

Rencontre avec Lancelot Roumier - Paroles silencieuses

Le jeudi 4 avril 2019, nous avons eu le plaisir de faire la rencontre d'un poète de la région : Lancelot Roumier.

Ce jeune homme est l'auteur du recueil Les Paroles Communes, que nous avons étudié en classe.

Durant cette rencontre, nous avons chacun posé quelques questions à Lancelot, afin d'en apprendre plus sur la vie d'un poète, ou sur son oeuvre... Très intriguée par son métier peu commun aujourd'hui, je lui ai posé quelques questions, que vous découvrirez ci-dessous :

Illustration que j'ai réalisée où figurent le portrait de Lancelot Roumier ainsi que le mien

Illustration que j'ai réalisée où figurent le portrait de Lancelot Roumier ainsi que le mien

Dans un premier temps, je me suis demandé si Lancelot lisait des poètes contemporains, comme nous :

A cette question, il a répondu qu'il était important de lire ce que les autres auteurs proposaient, car c'est en lisant que l'on peut écrire. Aussi, il nous a fait part d'auteur(e)s qu'il a particulièrement appréciés tels que Isabelle Sauvage, une poétesse de Morlaix, Thomas Vinau et son recueil Comme un Lundi, ou encore Christiane Veschambre, qui dans Ecricre un caractère, parle de l'art de la poésie, tout en en faisant.

Ce recueil l'a beaucoup marqué, car pour lui, c'est ce genre d’œuvres qui fondent la poésie.

 

Dans un second temps, je me suis posé la question de savoir s'il dénonçait bel et bien certains aspects de la société, comme par exemple avec le vers "les rivières sont sèches et les seuls miroirs sont des roches" (à la page 2 de son recueil Les Paroles Communes) qui peut faire référence à la pollution...

En effet, Lancelot Roumier m'a répondu que son voyage en Ardèche chez son ami lui a fait ouvrir les yeux sur certaines choses : Il était plongé dans un endroit où tout le monde était impliqué dans l'écologie responsable radicale. Ces personnes lui ont fait prendre conscience de sa manière de consommer mais pas seulement : également du monde qui l'entoure. Ces personnes lui ont offert une réflexion différente, et ont sans doute nourri son écriture, car ils exécutaient toujours ce qu'ils disaient.

(Et pour lui c'est quelque chose de bien car "dire serait déjà un peu faire" mais accomplir la tâche jusqu'au bout, c'est encore mieux).

 

Ensuite, j'ai remarqué que dans son poème, il parlait beaucoup de paroles... Ainsi, je me suis demandé s'il blâmait d'une certaine façon le silence : 

Ce à quoi le poète m'a répondu avec clarté qu'il ne blâmait pas seulement le silence, mais les "paroles invisibles", celles qui ne sont pas entendues ou bien inutiles. Et Lancelot Roumier m'a ensuite dit que souvent, beaucoup de paroles sont en réalité silencieuses.

 

Intriguée par ce voyage qui a offert à Lancelot Roumier une explosion de créativité, je me suis demandé ce que les paysages "campagnards" de l'Ardèche avaient apporté à son écriture, et s'il les trouvait plus inspirants que les paysages urbains : 

En réalité, pas du tout. Lancelot disait que le décalage entre son mode de vie parisien et celui de l'Ardèche étaient différents, mais que l'inverse était tout à fait possible. Son inspiration n'était pas spécifiquement liée à ce lieu précis, mais elle en a sans doute été de fait, mais que sa principale source a été l'Humain.

 

Suite à quoi, je me suis demandée si, en retournant sur ces terres, il y retrouverait la même inspiration de l'Humain : 

Lancelot Roumier m'a répondu qu'en y retournant, ce ne seraient plus des émotions ou des souvenirs qui resurgiraient, mais sans doute pas l'inspiration. En effet, pour lui, quand on se "libère" quelque part, il est dur en y retournant, d'y retrouver la même excitation que la première fois. 

 

Lancelot n'est pas seulement poète, il est aussi proche des livres en exerçant la profession de libraire. De ce fait, je me suis demandé quel était son ouvrage préféré, et pourquoi celui-ci en particulier : 

Il nous a fait part de son admiration pour le roman d'Emmanuel Carrère inspiré de la vie de Jean-Claude Romand (petit jeu de mots) L'Adversaire. Ce roman raconte la vie d'un homme, qui un matin, assassina sa femme, ses enfants ainsi que ses parents, et qui pendant près de vingt ans s'était inventé une vie, qui n'était en réalité que mensonge : il prétendait être médecin et chercheur, alors qu'en réalité il parcourait les routes et avait une double vie. (Cet ouvrage inspiré d'une histoire vraie a d'ailleurs été adapté en film avec Daniel Auteuil). Si cet ouvrage l'a tant marqué, c'est parce que l'histoire est si folle qu'on a l'impression de lire une histoire inventée, et c'est ça, le pouvoir de la fiction.

 

 

Rencontre avec Lancelot Roumier - Paroles silencieuses

 

Cette rencontre avec Lancelot Roumier fut très intéressante, car on a pu décortiquer avec lui la création de son ouvrage Les Paroles Communes, mais aussi la vie d'un poète. Ses réponses m'ont appris beaucoup de choses, ainsi que sa vision de voir les choses.

A la fin de notre rencontre, j'ai même eu le droit à un autographe sur un poème du recueil que j'ai beaucoup aimé ! 

Rencontre avec Lancelot Roumier - Paroles silencieuses
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lancelot Roumier 18/04/2019 09:23

Très belle illustration ! Des têtes qui volent comme des cosmonautes avec le câble du micro comme seule attache. Parfait !