Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Véra

Sur la quatrième de couverture du recueil de Marie Darsigny, il est indiqué que : "Filles (...) c'est l'idée entêtante que tout ira toujours plus mal" Et en effet, les vers de l'auteur semble être emplis d'un pessimisme presque moqueur, comme persuadé que rien n'ira jamais mieux. J'ai donc immédiatement pensé à la Loi de Murphy, adage selon lequel tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera mal. Puis je me suis souvenue de la façon dont j'avais appris l'existence de cette loi du physicien Edward Murphy : en écoutant la chanson homonyme d'Angèle, une jeune chanteuse belge découverte récemment. C'est pourquoi je choisis d'associer cette chanson au recueil. 

On peut néanmoins énoncer les propos suivants : Marie Darsigny va encore plus loin que la Loi de Murphy : Avec un humour noir poignant elle évoque l'idée selon laquelle, puisque les malheurs sont là de toute façon, autant se jeter dedans sans hésitation pour en finir plus vite, si on gratte le bobo jusqu'au sang, on touchera le fond plus rapidement. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article