Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Mathilde

Livre - Les animaux dénaturés
couverture du livre de Verors

couverture du livre de Verors

Les Animaux Dénaturés

 

Vercors (1952)

 

 

J’ai choisi de mettre en relation le livre de Vercors avec celui de J.C Carrière pour

montrer les similitudes dans les deux livres 

malgré deux œuvres de genre différents. 

Celle de Vercors étant de la science fiction absolument basée sur son imagination. 

Alors que la Controverse de Valladolid est basée sur des faits historiques 

tout en restant un  récit inventif sur le

déroulement du procès en terme chronologique

 mais fidèle aux faits relatés comme le dit l’auteur dans les notes de son roman.  

De ce fait vous pourriez être amené à penser “ Rien à voir !! ” 

Pourtant, les deux livres ont un sujet commun. 

 

Et oui ! La question est à chaque fois la suivante :

 des hommes civilisés et des hommes à l’état de nature 

peuvent-ils être traités de la même manière ? 

Cette histoire est très intéressante à mettre en lien

pour voir comment le sujet est abordé dans les deux romans.

Ils abordent deux époques différentes.

 

L’histoire de la Controverse de Valladolid est un épisode historique 

qui eu lieu au cours de l’exploration du Nouveau monde :

 en  1550 cela suscite un débat

entre Gines de Sepulveda et Bartolomé de Las Casas.

 

 

illustration des Tropis dans le romans de Vercors

Les Animaux Dénaturés est un roman 

qui laisse paraître la vison de l'auteur sur l'humanité 

ainsi que sur la diversité des hommes tout comme le livre de J.C Carrière.

Vercors crée une espèce non existante troglodyte, 

née d'un croisement entre le Sinanthrope et le Neandertal  nommé Tropis.  

L’histoire est celle d'une expédition

menée par quatre explorateurs qui partent en Nouvelle Guinée 

puis qui vont à la découverte de cette nouvelle tribu. 

Nous revenons donc à l'idée d'une rencontre entre deux communautés :

l’une à l’état de nature et l’autre civilisée. 

Mais le roman aborde aussi un autre sujet :

peut-on les estimer comme des hommes 

ou bien au contraire faut-il les traiter comme des « bêtes » ?

Vancruysen, l'un des explorateurs, 

mais aussi et surtout un homme d'affaire puissant 

cherche à récupérer les Topis simplement par intérêt avec un seul but en tête :

 les exploiter. Il perçoit en eux simplement de la main d’œuvre. 

(tout comme les Indiens avec Sépulveda dans le roman de J.Carrière 

qui veut lui aussi les laisser esclaves). 

Selon lui ils n’ont nul besoin d’être égaux, 

ce ne se sont pas des êtres à part entière, 

puisqu’ ils sont issus d’un milieu bien trop dissemblable à leur manière de vivre 

ainsi qu’à leurs mœurs. On comprend donc qu’il va soutenir 

la thèse d’exploitation.

Son idée s'oppose très vite à celle d’un de ses compagnons de voyage 

nommé  Tamplemore qui devient rapidement son ennemi.

Tout comme Las Casas pour Sepulveda dans la Controverse

Lui pense au contraire que cette colonie 

est semblable à tout autre homme sur terre.

 Ne voulant pas laisser faire son camarade,  il décide

comme dans la Controverse de Valladolid 

de provoquer un procès et ainsi de  laisser place à un débat 

qui permettra de déterminer 

si oui ou non les Topis appartiennent à l’espèce humaine. 

Et s'ils ont eux aussi leur place dans une société bien plus différente de la leur.

 

Enfin, dans les deux romans, les deux hommes s’affrontent en  face à face. 

Puisque un choix s’impose comme avec les indiens de J.C Carrière : 

les laisser jouir de la liberté donc les accepter en tant qu’hommes 

ou au contraire les percevoir comme des êtres qui ne méritent pas celle ci 

et qui ne font pas parti de la même espèce.  

 

Deux intrigues fortes et intéressantes 

qui nous plongent dans un débat original et dramatique !

 

Le roman de Vercors sera adapté au théâtre tandis que 

La Controverse de Valladolid sera adaptée

dans l'œuvre cinématographique de J.D Verhaeghe.

 

 Ce sont tout deux des romans qui sont célèbres pour leur forte réflexion !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article