Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Arthur

Scoop - Interview d'une famille d'amérindiens

Témoignage d'un couple

amérindien au Mexique

 

Suite à la controverse de Valladolid qui a préocupé l'Espagne pendant plusieurs mois, le légat envoyé par le Pape pour décider du sort des Indiens s'est rendu sur place, au Mexique, avec un traducteur, pour interroger un couple d'esclaves sur leurs conditions de vie et leur avis sur la façon dont les Espagnols les traitent.

 

Bonjour, je viens vous poser quelques questions à propos de vos conditions de vie depuis l'arrivée des espagnols sur vos terres, tout d'abord présentez-vous.

Nous sommes Guyapi et Namata, nous sommes esclaves ici depuis notre naissance, nous avons deux enfants, un de 6 ans et un de 4 mois.

Comment les espagnols vous traitent-ils et quelles sont vos tâches respectives ?

Nos maîtres nous considèrent comme des marionnettes, ils nous font faire des travaux tous plus durs les uns que les autres comme porter des sacs qui pèsent presque notre poids ou répéter des gestes éprouvants et si l'on trébuche ou on effectue un geste de travers, ils nous frappent, nous poussent ou nous fouettent. L'autre jour par exemple, ma femme Namata  a fait un malaise, elle est tombée, alors notre maître lui a porté un coup de bambou dans les genoux en lui disant de se relever. Une autre fois, aussi, mon ami a reçu cent coups de fouet pour avoir dit qu'il était fatigué. Nous sommes leurs jouets, leur défouloir.

Avez-vous déjà attrapé des maladies propagées par vos maîtres ?

Oui, plusieurs fois, mais nous avons eu de la chance, nos Dieux nous ont épargnés du sort mortel. Le fils du Vieux Sage lui, est mort  l'an passé de la fièvre-qui-rend-fou en transportant une lourde pierre à son maître. Les maladies des européens sont dangereuses pour nous, elles peuvent nous tuer en moins d'une semaine.

Et comment faites vous pour élever vos enfants et les nourrir ?

Notre enfant ainé va tous les jours  au grand bâtiment du dieu espagnol pour apprendre leur croyance et un langage "savant" mais nous lui disons de ne pas croire tout ça car nous ne voulons pas qu'il devienne comme ces gens violents. Le petit lui reste à la maison avec sa mère, mais elle n'a pas beaucoup à manger et ne peut pas produire correctement du lait, donc le petit tombe souvent malade.

Pour finir je voudrais connaitre votre avis sur cette question : les espagnols sont-ils respectueux envers les indiens et les indiens sont-ils des hommes libres et égaux aux européens ?

Si les espagnols sont respectueux ? Certainement pas par Tlaloc ! Ils ne sont que violence et cruauté, ils pillent nos maisons, détruisent nos temples, violent nos femmes, tuent nos amis et nous font esclaves ! Et oui, nous sommes comme vous, les européens, nous naissons, nous prions, nous vieillissons, nous mourrons, nous avons peur, nous rigolons, nous avons froid, nous dormons et nous avons faim ! Nous étions libres jusqu'à l'arrivée de ces truands sur nos terres ancestrales et sacrées, nous faisions la fête et nous dansions du matin jusqu'au lever de la lune.

Je vous remercie pour votre temps et vos réponses précises, au revoir.

 

Après ce questionnaire dont les indiens ne comprenaient pas le but et quelque jours de repos, le légat repart en Italie pour faire un rapport de ce témoignage au pape. La réponse est donc répétée dans toute l'Europe et plus particulièrement en Espagne, l'origine de ce massacre : les espagnols sont irrespectueux envers les indiens et les indiens sont bien des hommes libres et égaux aux européens.

 

Bartolomé de Las Casas (1484 - 1566)

Bartolomé de Las Casas (1484 - 1566)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article