Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Clara

Lettre d'un poème de Florence Jou

Chère (presque) inconnue,

J'ai senti, à travers mes pages numériques, votre regard se poser sur ma prose, et j'en suis ravi. Je tenais à vous faire part de mes sentiments, croyant déceler chez vous un sens profond de l’écoute et une certaine compréhension de l'autre. Bon, il est vrai aussi que je me trompe régulièrement mais passons. "Vous" deviendra "tu" tout de même. J'aimerais que tu me viennes en aide. Je ne te connais pas certes mais d'un façon dont je ne peux l'expliquer, tu me parais digne de confiance et puis tu as feuilleté mes pages pixelisées assez longtemps pour que je voie en toi le clair de ton âme. Oh, ne sois pas étonnée, je m'exprime toujours de la sorte. J'aime échanger joliment, ce n'est pas un mal ? Bref, mon problème le voici : j'ai beau crier algériens, africains, syriens, je ne comprends pas. Oui, Je ne parviens pas à rattraper l’éclipse qui s'échappe dans le vide, irrémédiablement elle s'enfuit dans le néant : la face cachée de l'homme. Il me faudrait ta lumière afin de résoudre ce problème. Problème qui te semblera peut- être anodin mais qui est vital à l'humanité. J’espère que tu pourras m'aider.

Avec tendresse,

Le poème derrière l'écran.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article