Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Alexia, Mélanie, Enora Cou

 

Une scène de Marivaux enrichie de didascalies, d’émoticônes et de SMS envoyés par les personnages via leurs smartphones...

 

Scène enrichie - Acte III, scène 6
 
Arlequin. (rentre sur scène et attrape les mains de Lisette.)
 

 Enfin, ma reine, je vous vois et je ne vous quitte plus ; car j’ai trop pitié d’avoir manqué de votre présence, et j’ai cru que vous esquiviez la mienne. 👸🏼👀😢

 
 
Lisette. (elle détourne le regard)
 

Il faut vous avouer, monsieur, qu’il en était quelque chose.🤧

 

 
Arlequin. (il se rapproche de Lisette et parle d'une voix triste)
 

Comment donc, ma chère âme, élixir de mon cœur, avez-vous entrepris la fin de ma vie ?😭

 
 
Lisette. 
 

Non, mon cher ; la durée m’en est trop précieuse. 🙅🏼⏰

 

 
Arlequin.
 

Ah ! que ces paroles me fortifient ! 💪🏻 💑

 

 
Lisette.
 

Et vous ne devez point douter de ma tendresse. 

 
 
Arlequin.
 

Je voudrais bien pouvoir baiser ces petits mots-là, et les cueillir sur votre bouche avec la mienne.

 
 
Lisette.
 

Mais vous me pressiez sur notre mariage, et mon père ne m’avait pas encore permis de vous répondre ; je viens de lui parler, et j’ai son aveu pour vous dire que vous pouvez lui demander ma main quand vous voudrez.⏰💍👰🏼🤵🏼

 

 
Arlequin. (il se met à genoux)
 

Avant que je la demande à lui, souffrez que je la demande à vous ; je veux lui rendre mes grâces de la charité qu’elle aura de vouloir bien entrer dans la mienne qui en est véritablement indigne.

 

 
Lisette.
 

Je ne refuse pas de vous la prêter un moment, à condition que vous la prendrez pour toujours.💘

 

 
Arlequin.
 

Chère petite main rondelette et potelée, je vous prends sans marchander. Je ne suis pas en peine de l’honneur que vous me ferez ; il n’y a que celui que je vous rendrai qui m’inquiète

 
 
Lisette.
 

Vous m’en rendrez plus qu’il ne m’en faut.

 
 
Arlequin.
 

Ah ! que nenni ; vous ne savez pas cette arithmétique-là aussi bien que moi.💘

 
 
Lisette. (elle regarde le ciel)
 

Je regarde pourtant votre amour comme un présent du ciel.💘

 

 
Arlequin.
 

Le présent qu’il vous a fait ne le ruinera pas ; il est bien mesquin.

 

 
Lisette.
 

Je ne le trouve que trop magnifique.💘

 

 
Arlequin.
 

C’est que vous ne le voyez pas au grand jour.

 

 
Lisette.
 

Vous ne sauriez croire combien votre modestie m’embarrasse.

 

 
Scène enrichie - Acte III, scène 6
Scène enrichie - Acte III, scène 6
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article