Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Mona

Réflexion - Anne Malaprade

 

Suite à ma lecture du recueil de poésie en prose Notre corps qui êtes en mots écrit par Anne Malaprade, l'idée m'est venue d'écrire cet article.

Je me pose et je vous pose par la même occasion cette question : est-il nécessaire de toujours tirer un sens précis d'une lecture, d'un texte ? Nous pouvons certainement décliner cette problématique en plusieurs catégories, répondre "ça dépend de ceci, ça dépend de cela..." Je suis convaincue que la lecture est en premier lieu utile à placer le lecteur dans une atmosphère particulière, à l'emporter dans un univers propre à l'auteur. Avant toute chose, le principal est de se sentir bien dans sa lecture. Alors évidemment, il est agréable d'être amené à réfléchir sur certains sujets au cours de sa lecture, de se laisser emporter par son esprit dans des méditations vagabondes. En général, j'aime percevoir ce que l'auteur veut nous dire, je ressens le besoin de saisir le sens concret du texte. Mais je crois que l'initiation à la poésie que nous menons à travers la lecture de recueils contemporains m'a amenée à apprendre que parfois, ça n'est pas grave de ne pas saisir l'entièreté du message. Dans le cadre de la poésie, le style d'écriture joue un rôle important, c'est souvent lui qui, à première lecture, va nous emporter ou nous rebuter. D'une manière ou d'une autre, j'ai évidemment perçu l'intention globale de l'autrice dans son ouvrage. Je pourrais dire qu'il parle de ceci, de cela... Mais en vérité, je pense qu'il est préférable d'aborder la poésie selon un point de vue différent que celui avec lequel on aborde un roman. De mon point de vue, il ne faut pas forcément se focaliser sur le sens strict du texte, relire et relire une phrase qu'on ne comprend pas sous prétexte qu'il faut absolument comprendre ce qu'a voulu dire l'auteur, comme (à mon humble avis) l'école nous l'a enseigné dès notre plus jeune âge. Il faut à l'inverse se laisser porter par le flot des mots, par la fluidité des phrases qui s'enchaînent et s'appellent. Là, je trouve qu'il sera plus facile de dégager une signification particulière du texte dans sa globalité, en prenant en compte qu'évidemment de multiples interprétations peuvent être faites d'un même texte. Chacun lit ce qu'il a envie de lire dans un même ouvrage, il lit ce qu'il a besoin de voir, de ressentir.

Ainsi, libre à chacun de lire comme il le souhaite, je n'émets aucun jugement sur votre manière de lire ! Je voulais simplement me questionner sur ce sujet avec vous.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article