Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Maëlle

Le soir de la Saint Valentin, nous nous sommes donné rendez-vous au Quartz, pour regarder Une légère blessure (coïncidence ? Je ne crois pas...), pièce jouée par Johanna Nizard !

J'ai décidé de parler d'un détail vestimentaire, plus particulièrement, de tenues entières. L'actrice démarre dans une tenue de sport, composée d'un legging, un short, un tee-shirt, et des tennis, ses cheveux étaient attachés et elle n'était pas maquillée. Cette tenue n'a pas duré bien longtemps, elle s'en est rapidement débarrassée et s'est assise sur une chaise en sous-vêtements le temps de se maquiller.

Après s'être pomponnée (rouge à lèvres rouge oblige), coiffée etc., elle s'est vêtue d'une robe verte et bleue avec un motif léopard, un décolleté en forme de V descendant jusque sa poitrine. Cette robe était le sujet en lui même, une robe léopard, moulante, décolletée, sexy... cette robe était bien sûr l'allégorie du sexe. Lorsqu'elle la portait, elle nous racontait sa première rencontre sexuelle, avec qui, à quel âge et où... elle l'a interprété comme étant un bon souvenir.

Ensuite elle a changé cette robe pour une autre, une rouge cette fois-ci, fluide avec une ceinture de la même couleur, marquant sa taille, bien entendu, une robe de femme fatale. Cette robe reflétait l'amour, l'amour auquel elle a tant cru pendant des années, puis les hommes qu'elle a tant aimés... tout en ce quoi elle ne croit plus aujourd'hui.

Finalement, elle s'est changé une fois de plus, et a mis un jean délavé, trop grand pour elle et troué, un débardeur bleu foncé puis des tennis, cette tenue là, n'avais plus rien à voir avec un amour pour les hommes ou le sexe, mais avait un rapport avec l'enfance, la folie, les acrobaties, les souvenirs, l'amour pour un père puis le dégout, l'énervement et l'incompréhension... tous ses sentiments, ressentis à travers une tenue simple, ample, négligée, rappelant l'adolescence.

Ces trois tenues n’étaient pas là par hasard, elles sont imagées, travaillées et surtout, trés bien pensées.

J'ai personnellement beaucoup aimé cette pièce, drôle et intense à la fois, de plus, tenir une heure et demi seule sur scène n'est pas chose facile, c'est pour cela que je termine sur un bravo !

Costumes - Une légère blessure
Costumes - Une légère blessure
Costumes - Une légère blessure
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article