Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Youna

Enonciation - Une légère blessure

Mercredi 14 février, nous avons eu la chance d'assister à la pièce de théâtre Une légère blessure mise en scène par Othello Vilgard et jouée par Johanna Nizard.

J'ai trouvé cette pièce intéressante, et en particulier le "vous" puis le "tu" à qui la comédienne s'adresse. Le femme fait un monologue pendant une heure et dix minutes et s'adresse à quelqu'un. En effet, la pièce relève de la double énonciation : la femme s'adresse au public, mais en réalité à un personnage qui n'existe pas, que l'on doit imaginer.

Au début de la pièce, on aurait tendance à penser que la comédienne s'adresse à nous, comme si c'était une conversation. Elle dit "vous", nous pose des questions, nous fait des remarques. Plus tard, le "vous" devient un "tu" et on se rend compte qu'elle ne s'adresse pas à nous directement mais à un personnage inventé, une jeune femme pauvre venue d'un autre pays, qui est toujours occupée dans la cuisine, que nous devons aussi imaginer. C'est comme si les gradins avec tous les spectateurs étaient la cuisine, elle fixe toujours le même endroit pour faire comme si elle s'adressait à quelqu'un qui ne lui répond jamais, qui pense qu'elle est folle. On pourrait même se demander si ce personnage de jeune femme étrangère est réellement là, dans la scène, ou si justement le personnage interprété par la comédienne n'est pas perturbé (comme elle le laisse sous-entendre elle même : "Tu penses que je suis folle, c'est ça?!") et qu'elle invente elle-même cette personne, comme prétexte pour dire tout ce qu'elle a sur le cœur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article