Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Léa, Youna

Palimpseste - Louison Lab 11

Ô doux soupirs, ô sanglots bruissants,

Jardins où mon amour pour toi grandit,

Ma voix, ton chaud soupir durant nos nuits,

Mais tu fuis tant un amour puissant !

Louise Labé l'oulipienne

Ô corps disparus, ô chagrins souciants,

Tant jouis-tu nos nuits sur ton lit, assis,

Tant j'ai langui par mon corps affaibli,

Comptant nos jours, ton fort amour manquant !

Louise Labé l'oulipienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article