Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par enora Cou

Citation - Une légère blessure

 

Le mercredi 14 février nous sommes allés au Quartz afin d'assister à une représentation théâtrale s'intitulant Une légère blessure.

Cette pièce à été écrite par Laurent Mauvignier et est interprétée par Johanna Nizard.

C'est une forme de monologue à travers lequel nous suivons une femme qui invite sa famille à dîner et qui se confie à sa cuisinière. Cette femme se parle à elle-même.

Elle nous parle de ses blessures qui l'ont constituée. elle s'autorise tout car cela lui permet tout. Notamment sur des choses difficiles à dire sur les femmes, les hommes, ses amis, sa famille et aussi sur elle-même.

Nous apprenons au fur et à mesure de la pièce, que c'est une femme bourgeoise qui s'est faite grâce aux choix qu'elle a pu faire.

Nous sommes emportés par la voix de Johanna Nizard, nous suivons pas à pas les péripéties de sa vie.

En effet, au fur à mesure de la pièce, on devine qu'elle nous cache un secret. On le perçoit quand elle nous di t: "Rien ne me touche plus assez pour que j'ai peur de le perdre". Cette phrase m'a marquée. Elle va emprunter des détails, des détours pour nous délivrer cette légère blessure qui n'est pas si légère finalement.

Pour dévoiler ce secret elle mettra plus de 3/4 quarts d'heure. Elle tourne autour du secret : en évoquant ses souvenirs, des blessures insignifiantes qu'elle croyait avoir enfouie.

C'est un monologue troublant : on est touché par sa voix, son abandon.

 

                                                                             

                                                                                                source image:

 

 

 

                                                                                                                                                                         

                                                                                                                                                                          

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article