Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Maria

Anthologie - Poème de Rose Kennedy
On dit que le temps guérit toutes les blessures.
Mais plus la plaie est profonde...
Plus la peine est grande...
Plus il est difficile de se reconstruire.
La douleur s’atténue…
Mais les cicatrices restent les témoins de notre souffrance passée.
Celui qui les porte,
N’en est que plus résolu à ne plus jamais être blessé.
Alors, au fil du temps,
Nous tâchons de distraire notre esprit.
Nos frustrations nous poussent à mille excès.
Nous laissons libre cours à notre agressivité,
Nous cédons à la colère,
Nous reprenons des forces…
Tout en préparant notre revanche.
Le temps s’écoule, insidieusement…
Et un beau jour, nous nous relevons,
Guéri et prêt à affronter l’existence.
Rose Kennedy
 

J'ai choisi de présenter ce poème car celui-ci est premièrement un poème que j'apprécie beaucoup mais tout particulièrement car c'est un texte original et authentique dans la morale et le message qu'il renvoie.

Je peux ajouter que l'auteure fait preuve de beaucoup de sagesse et de philosophie car elle parle des blessures physiques et morales qu'une personne peut subir, elle parle en plus de la difficulté de vivre avec et de comment cette personne évolue tout en essayant de se reconstruire ou bien d'apprendre à s'en servir comme une force.

Ce que je trouve magnifique dans ce poème c'est la manière que l'auteure a de manier les mots de façon touchante en montrant qu'elle sait ce que c'est de vivre avec ces blessures qui ont laissées des traces émotionnellement et physiquement.

Le message qui est renvoyé est à mes yeux encore plus beau que la façon dont sont tournées les phrases et que la beauté du poème car il nous dit de persévérer, de continuer car peu importe combien de temps il nous faudra pour guérir ou pour nous reconstruire nous devons continuer d'avancer, et ne pas abandonner car ces blessures nous permettent de grandir, de devenir plus fort.

 

Anthologie - Poème de Rose Kennedy
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article