Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Laury

 

 

Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour recevoir un héritage ?

Nous nous retrouvons dans un château. Sur scène sont présents quatre frères et sœurs : Camille-Clément, Marie, Bénédicte-Constance et Anne-Prudence. A eux, viennent se rajouter deux enfants nés d’une relation hors mariage de leur père défunt. Ils se nomment Léonard et Lorraine. Cette dernière se fait accompagner de son compagnon, Milos.

La jeune Marie découvre lors de l’ouverture du testament que l’homme, mort à présent, qui l’a élevé n’est pas son père. Par conséquent, elle ne pourra être héritière de la propriété familiale comme le sont les enfants, maintenant devenus adultes, avec qui elle a grandit ainsi que les deux enfants du père de famille, nés d’une relation indésirable. Il se trouve que Camille-Clément est déjà au courant du sombre secret autour de la réelle identité de Marie depuis des années, et cela semble le ravir : une personne en moins avec qui partager la fortune et les biens.

Sur scène, nous la voyons déchanter. Un tas de sentiments l’assaillent comme la trahison, la colère, ou l’affliction. Elle se lâche, désormais libre de pouvoir exprimer ce qu’elle pense depuis de longues années au sujet de ses supposés frères et sœurs. Sous l’emprise de très forts sentiments, Milos va s’emparer de la situation et y mettre son grain de riz. Son objectif : persuader Marie de passer à l’acte.

Tous deux se retrouvent dans une pièce, Marie hurle de rage et de désespoir, rampant et se roulant au sol. Milos la calme et clame : « J’ai la vengeance au cœur, la mort en main. Le sang du châtiment bouille dans ma tête. ». Il répète, sans cesse sa tirade, jusqu’à que Marie se joigne à lui et se persuade qu’il faut rendre justice. Elle dit : « Je trouverai un moyen de les massacrer tous. ». La vengeance va faire fureur dans la demeure.

Elle va se transformer en une monstrueuse meurtrière, éliminant un à un les héritiers. Milos, toujours derrière son dos, l’encourage et se frotte les mains. Lui aussi semble avide de richesse. La scène se transforme en bain de sang, ponctuée par un nouveau meurtre à l’arme blanche. Et un, et encore un. Jusqu’à ce qu’elle finisse elle-même couverte de sang.

 

Cet héritage, aussi imposant soit-il, a mené une jeune femme à l’assassinat de ses proches. Elle s’est laissée emporter et manipuler, faisant rugir le désespoir enfoui en elle. Est-ce que le bien matériel est plus important que la vie d’un être humain ? Il nous va bien de dire non, évidemment.

 

Source image extraite d'une vidéo.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article