Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Maëlle

Scoop - Victor est vivant !

Vous souvenez vous de cette année là ;  lorsque toute la ville de Paris était mise au courant du décès de Victor, jadis appelé l’enfant sauvage ? Moi oui, du moins, des souvenirs qu’il me reste lorsqu’à cette époque je débutais mes études de journalisme. Cette magnifique ou triste (je ne saurais comment la définir ) histoire m’a toujours fascinée.

 

Je m’appelle Julie Monceau, je suis journaliste et aujourd’hui je vais vous faire part de mon travail, ma découverte jusqu’ici inédite, mon scoop… :

 

Victor est bel et bien en vie !

 

Vous devez sûrement trouver ça fou et je vous comprends, j’ai été aussi surprise que vous lorsque j’ai eu l’honneur de rencontrer Monsieur Jean Itard, autrefois docteur et tuteur de Victor et maintenant célèbre grâce à celui-ci, lorsqu’il m’a avoué, voulant que cette histoire soit révélée au grand jour et ayant assez de se cacher, qu’en réalité, Victor vit avec lui depuis tout ce temps.

 

Oui, figurez vous qu’il y a maintenant 5 ans de ça, un jour , Itard - qui avait complètement délaissé Victor depuis des années, étant trop pris par sa célébrité - eut un moment de nostalgie et décida d’aller rendre visite à son ancien élève et à sa famille adoptive. Il expliqua que ce jour là, Mme Guérin ouvrit la porte, elle était habillée d’une chemise de nuit, n’était pas coiffée ni lavée et il trouvait qu’une odeur de personne âgée sortait de la maison, il fut surpris de la voir dans cet état mais garda le sourire et la prit dans ses bras. Quelques minutes après son arrivée, une tasse de thé à la main, il aperçut Victor par la fenêtre : celui ci était allongé dans l’herbe et admirait les nuages comme tous les jours…

 

Le Docteur alla le rejoindre et le découvrit plus vieilli que ce qu’il imaginait. Il lui offrit une balle ; alors une série d’embrassades commença, Victor plus heureux que jamais ne le lâcha plus. Après ces retrouvailles, les deux hommes rejoignirent Mme Guérin à l’intérieur. En une après midi, Itard avait appris la mort de Monsieur Guérin, compris que Mme Guerin, elle, n’était plus très en forme et vit Victor affecté par cette atmosphère de “ vieillesse “. Il trouva cette situation injuste vis à vis du jeune homme (il devait sûrement se sentir coupable de l’avoir laissé seul toute ces années) et décida donc de faire une proposition à madame : il lui demanda de lui vendre Victor. Madame Guérin fut choquée et resta bouche bée face à cette proposition : il était hors de question pour elle que quelqu’un lui enlève la seule personne qui lui restait dans cette maison, elle mit donc fin à cette discussion et demanda au docteur de s’en aller, ce que celui-ci fit et ce départ rendit triste Victor, qui pensait ne plus jamais revoir Itard.

 

Mais le docteur avait plus d’un tour dans son sac et il n’en resta pas là. Un soir, lorsque la maison des Guérin était endormie, le docteur toqua légèrement à la fenêtre de la chambre de Victor située au rez de chaussée, la garçon ( de quarante ans tout de même ) surgit, le chat dans les bras et regarda par la fenêtre : il fut à la fois surpris et heureux de voir le docteur Itard derrière la vitre, il s'empressa de l'ouvrir, le docteur lui fit signe de le suivre, ce que Victor fit à la lettre, toujours avec le chat dans les bras. Itard l’emmena à l’aide d’un fiacre (copie conforme du premier dans lequel Victor était monté pour la première fois, me rappela Itard), dans une petite maison de campagne non loin de l’institution et le mit dans une chambre pour qu’il puisse dormir. Le lendemain matin, Itard retourna seul chez Madame Guérin, sonna à plusieurs reprises, mais personne n’ouvrit, il entra donc par la fenêtre que Victor avait laissé ouverte la veille et trouva Madame Guerin, allongée sur le sol de la chambre de Victor : elle ne respirait plus (Itard pensa qu’elle avait été victime d’une crise cardiaque dû à l’absence de son petit protégé la nuit précédente).

 

La nouvelle se répandit dans toute la ville et les bruits de couloir commencèrent à se répandre comme quoi la crise cardiaque de Mme Guérin serait due à une agression, celle de Victor évidemment… C’est donc après mûre réflexion, que le Docteur Itard décida pour étouffer l’affaire, de prétendre la mort de Victor, après cette annonce, les ragots ont cessé.

 

Depuis ce jour, le docteur Itard, Victor et le chat ont quitté la ville de Paris pour une petite ville du Sud de la France où ils vivent tous les deux (tous les trois en comptant le chat) dans une grande maison de campagne munie d’un jardin aussi grand qu’un terrain de pelote basque et où le soleil rayonne tel le sourire de Victor.
 
Jean-Pierre Cargol, interprète de Victor dans le film de François Truffaut

Jean-Pierre Cargol, interprète de Victor dans le film de François Truffaut

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article