Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par enora cou

Histoire - Victor, enfant sauvage et enfant star

 

De l'Aveyron à Paris,

Victor, l'enfant sauvage, les a tous fascinés !

 

Victor, l'enfant sauvage de l'Aveyron découvert à la fin du XVIIIe siècle dont l'histoire est racontée dans le livre « L'enfant sauvage » de T.C. Boyle a véritablement fasciné les gens de son époque. Bien qu'il existât en ces temps de nombreux autres enfants sauvages ou abandonnés, c'est son cas qui est resté dans l'Histoire, peut-être parce qu'aussi bien le Pouvoir que les savants ou même les gens du peuple, tout le monde s'est intéressé à lui, pour des raisons diverses , et que sa célébrité a duré pendant une dizaine d'années.

 

Dès qu'il a eu connaissance de sa capture, Lucien Bonaparte, alors Ministre de l'Intérieur, a adressé un courrier au préfet de l'Aveyron, lui demandant d'envoyer Victor à Paris si on ne lui trouvait pas de famille. Ce n'est pas la seule marque d'intérêt de l’État envers cet enfant, car durant de nombreuses années, des pensions seront versées au docteur Itard ainsi qu'à sa gouvernante pour assurer les soins et l'entretien de l'enfant.

 

source image1:

 

Les savants quant à eux, voulaient tous examiner Victor pour conforter leurs idéaux issus du siècle des Lumières puis de la Révolution pour lesquels tous les individus étaient issus d'une même espèce et étaient promis à l'éducation et à la progression. Ils trouvaient en cet enfant sauvage un sujet d'étude idéal. Dès son arrivée à Paris, Victor fut interné à l'Institution des sourds-muets dirigée par l'abbé Sicard. La Société des Observateurs de l'Homme réunissant les plus grands savants français de l'époque, emmenés par le docteur Philippe Pinel le plus célèbre d'entre eux, l'examinèrent sous toutes les coutures et leur verdict fut que Victor était un arriéré mental de naissance et était incurable. Un jeune médecin, Jean Itard défendait lui la thèse que Victor était arriéré parce qu'il avait été abandonné et non l'inverse et qu'il était possible de le soigner. Il se vit confier l'enfant et reçut une pension de l'Etat pour cela.

 

source image2:

 

 

Le peuple lui se passionna pour le sort de Victor dont il prit connaissance par les journaux. A son arrivée à Paris le 6 août 1800 l'enfant fut accueilli par une foule curieuse. Il devint une attraction. Placé à l'Institut des sourds-muets des visites de la « bête de foire » furent organisées par un domestique qui trouva-là l'occasion d'arrondir ses fins de mois. Des pièces de théâtre, des romans et des chansons furent dédiées à Victor faisant de l'enfant uns star avant l'heure. Plus tard il fut même exhibé par le docteur Itard dans les salons comme celui de Madame Récamier.

 

On le voit, toute la société de l'époque se passionna pour l'enfant sauvage de l'Aveyron qui fut une star malgré lui, sans même qu'il s'en soit rendu compte.

 

source information1:

source information2:

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article