Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Un livre a deux auteurs : l'écrivain et le lecteur.

Anna (i-voix 2015-2016)

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 9

Définition  :

et si un écrivain

était quelqu'un

qui transformait ses lectures en écritures ?

 

Hypothèses :

et si à l'ère du numérique,

le livre était enrichi par le lecteur lui-même ?

et si chacun  augmentait ainsi sa propre réalité ?

 

Devinette :

saurez-vous reconnaître

les auteurs qui ont inspiré les textes suivants

aux lycéens-lecteurs-écrivains d'i-voix,

les œuvres qu'ils ont enrichies de ces productions

(imitations, inspirations, fragments perdus,

célébrations, visions ...) ?

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 9

 

la feuille

nous regarde de sa hauteur

 

elle nous protège

ou nous juge

 

berce

 

(Juliette S)

 

 

Je l’ai vu, devant de moi ; et j’ai écouté le bruit assourdissant qu’il avait provoqué, malgré son corps qui n’était que du vent. C’était un souffle tendre comme la brise marine. J’étais dans un tunnel obscur dans lequel les erreurs et les regrets d’une vie étrange résonnaient amplifiés. (...)

 

C’est alors que, tout à coup je me suis retrouvé dans un autre endroit, complètement différent : j’ai pensé être à la campagne, car il me semblait qu’il y avait une vaste prairie autour de moi. Il y avait deux femmes, habillées comme le Printemps, qui dansaient sous la pluie, malgré cela, j’étais sous le soleil brûlant. Des fleurs décorent leurs cheveux courts et blonds. La tête d’un cheval, dont le corps était inexplicablement invisible, courait comme un fou dans ce paysage naturel. (…)

 

Brusquement, un tonnerre a lancé un orage intimidant et je me suis retrouvé près de la grotte noire, où j’étais au début. Au même temps, mon âme a dû survivre à une autre tempête, cette fois encore plus émouvante. Dans le noir, une voix m’a révélé mon sort : bientôt l’air m’étoufferait, cette réalité me réprimerait et éloignerait de mon corps ; mon essence tuerait mon corps, mon ego détruirait ma personnalité.

 

La lumière du soleil m’a réveillé : dans ma tête il y a le désordre que tous ces événements irrationnels ont produit. Et, avant même de le savoir, ma bouche dit ces mots : « Je serai sa victime. Cette nuit, encore une fois je serai projeté dans la merveilleuse réalité qui me tuera ». Je me suis profondément endormi avec cette rengaine sonnant dans mes oreilles.

 

(Benedetta - FLE)

 

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 9

 

Les anarchistes
Ils ont un drapeau noir
En berne sur l'Espoir
Et la mélancolie
Pour traîner dans la vie
Des couteaux pour trancher
Le pain de l'Amitié

et ces mots-là d'encore de Léo Ferré à pouvoir encore les chanter

 

(Garlonn)

 

 

L'état des choses. Les tas de choses. Désordre, poussière. Il faut nettoyer tout ça. Nettoyer, fissa ! C'est le chaos. Bazar bizarre. Vite, vite, vite ! Le temps presse. Balai-pattes la saleté.

 

(Lilou)

La mollesse de mes mots, m’autorise à mander un poème des plus mielleux. 

Le Mouton se méprend, il maigrit en massacrant son mohair, une masse si magnifique qui mérite mille minauderies. 

La Mygale monstrueuse me rend malade, par sa mensuration monumentale, elle m’emplit de mauvaises ondes.


Le Malamute, molosse des neiges est muselé et de mauvaise humeur, sa maîtresse amusée lui enlève sa muselière et lui minaudant mordille sa moufle.

 

(Jade)

 

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 9
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article