Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Un livre a deux auteurs : l'écrivain et le lecteur.

Anna (i-voix 2015-2016)

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 8

Définition  :

et si un écrivain

était quelqu'un

qui transformait ses lectures en écritures ?

 

Hypothèses :

et si à l'ère du numérique,

le livre était enrichi par le lecteur lui-même ?

et si chacun  augmentait ainsi sa propre réalité ?

 

Devinette :

saurez-vous reconnaître

les auteurs qui ont inspiré les textes suivants

aux lycéens-lecteurs-écrivains d'i-voix,

les œuvres qu'ils ont enrichies de ces productions

(imitations, inspirations, fragments perdus,

célébrations, visions ...) ?

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 8

On sera nous

 

Tu seras toi

je serai moi

on vivra là et ici

ou peut-être la bas même

on verra

tant que tu es toi

et moi, moi

on pourra partir

ici et là

loin de là et

près de là

voire ici même

ou près de toi

et de moi

on verra quand on sera

arrivé là

moi je serai bien là

mais toi là bas

on fera des compromis

pour être ici et là

mais tous les deux

là bas

 

(Edith)

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 8

 

La véritable supériorité du numérique, ce n'est pas de dominer, de vaincre l'homme. C'est, pour les algorithmes, de le comprendre, de faire tenir l'univers immense dans le microcosme de son serveur. C'est, pour l'homme d'action, de garder une âme sereine devant la révolte du numérique, c'est de lui dire : "Me détruire, soit ! m'émouvoir, jamais !"

 

 

 

 

Mal Cornac, sur un archer perpétué

Terrifiait en son becquet un frottement

Mal Renflouage, par l’œuvre alloué

Lui terrifia à peu près ce lapsus :

« Hé ! Bonze, Monticule du Cornac.

Que vous évacuez joviale ! que vous me sériez belge !

Sans métamorphoser, si votre rami

Se rassasie à votre pluripartisme

Vous évacuez le Philodendron des hublots de ces bolets. »

A ces motocyclistes le Cornac ne se sermonne pas de joubarbe ;

Et pour morfondre sa bénévole volonté,

Il oxygène un lassant becquet, laisse tordre sa prolongation

Le Renflouage s’en sanctifie, et discrédite : « Mon Boréal Monticule,

Approvisionnez que tout fleuret

Volatilise aux déplafonnements de celui qui l’écrivaille :

Cette légation vaque bien un frottement, sans drain. »

Le Cornac, horticole et conjonctif,

Juxtaposa, mais un peu tendrement, qu’on ne l’y prescrirait plus.

 

 
Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 8

 

Je suis dans le tram, tout le monde bla bla, j'ai hâte d'arriver, de voir tes magnifiques yeux, tes mains, ton cou, ta bouche dès que je te vois je rougis plus de cerveau, plus des neurones plus rien dans ma tête quand je te vois je sors, perdue dans mes pensées tout le monde sort, je me perds, je me perds, je me perds les gens lancent paillettes fête J'ai eu peur.

 

 

 

Allez ! Bouge toi !

Marche ! Run !

Attrape les gouttes de bonheur qui tombent sur ta tête !

Sens les épices de la gaieté !

Regarde les couleurs de la gentillesse !

Ecoute les voix de l'amour !

Goûte aux mille saveurs du partage !

 

Après cela,

Chante la rigolade !

Respire l'O2 du sourire

 

(Pauline)

 

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 8

 

et cette petite fille qui marchait accompagnée entre les champs verts et humides ou s'abritaient nombre de bestioles un regard émerveillé ne sachant plus où se poser elle continuait de tenir la main de la sagesse à qui l'âge avait déjà montré le spectacle qui s'offrait à mon enfant les gouttes des feuillages mous se reflétaient dans les yeux de mère-grand à qui la nature avait déjà parlé les fleurs n'étaient plus là, pas de bouquet mais un brin d'amour à lui offrir pour qu'elle accepte ses désirs d'aller voir les équidés qui eux aussi lui avaient déjà adressé leur souffle un bras tendant la main vit son oreille tournée devant puis une brume chaleureuse vola de ses larges naseaux et les yeux se croisèrent et avant que le souffle de l'animal se fît sentir, la main fut tirée car les nuages partaient et il fallait les rattraper pour nous aussi avoir le sentiment de voler 

 

(Katell)

 

 

Je peur. Je pas à la hauteur.

Il amoureusement me rassurer.

Il me lèvre et me câlin.

Je vivre.

 

Commenter cet article