Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Un livre a deux auteurs : l'écrivain et le lecteur.

Anna (i-voix 2015-2016)

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 12

Définition  :

et si un écrivain

était quelqu'un

qui transformait ses lectures en écritures ?

 

Hypothèses :

et si à l'ère du numérique,

le livre était enrichi par le lecteur lui-même ?

et si chacun  augmentait ainsi sa propre réalité ?

 

Devinette :

saurez-vous reconnaître

les auteurs qui ont inspiré les textes suivants

aux lycéens-lecteurs-écrivains d'i-voix,

les œuvres qu'ils ont enrichies de ces productions

(imitations, inspirations, fragments perdus,

célébrations, visions ...) ?

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 12

 

Je suis SMS

Je regarde écran

Je mange des cassettes DVD

Je dors un ordinateur

Je lis un téléphone

Je rigole des vidéos

Je pleure les "photoshop"

J'achète la virtualité

J'admire les films

Plus tard, j'aimerais devenir Facebook !

 

(Pauline)

 

 

Je gymnastique minimaliste

Je, du matin au soir, mélodiste

Je la sourire et respiration

Tu me superchampion.

 

(Audrey)

 

 

Je suis le silence d'après 

je suis la soutenance du regard

dans le noir

Je suis seule

qui te regarde 

je suis là 

pour toi 

Je suis l'univers

 

(Malwenne)

 

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 12

Lave, lavette et balaye, balai. Cuisine du monde à la lavande d’Italie qui lave couleur lavande. Coller au sol le saule pleureur. Lave la lavande qui lave le sol. Papier et mouchoirs essuient les pleurs du saule pleureur au sol.

 

(Edith)

 

Ce monument                                                                        servait,entre  

1741 et 1906,                                                                          au Grand Séminaire,

puis fut occupé                                                                        par l'armée à partir    

de 1909, sous                                                                        le nom de la caserne

Dejean, les bâtiments militaires ont été mis en vente par l'Etat.  L'ensemble est

composé d'un                                                                        bâtiment monumental

sur 4 niveaux,                                                                           en forme de H, sur

une surface de                                                                        7000m², chaque étage

comprend de                                                                          nombreuses grandes

pièces séparées                                                                        par un couloir.

 

(Vincent)

 

 

"L'estime" et non "le estime"

"L'école" mais aussi "les colles" 

"L'équipe" et non "le équipe"

"L'épreuve" mais aussi "les preuves"

"L'énergie" et non "le énergie"

Non pas "les prix" mais "l'esprit"

"L'étoile" mais aussi "les toiles"

"L'éléphant" et non "le éléphant"

Non pas "sauter à le élastique" mais "sauter à l'élastique"

 

(Léna)

 

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 12

 

Astiquer, astiquer quoi ? Les poux. Poussière. Mâcher la machine. Laisser lessiver la lessive. Tourbillon de couleurs. Sent t 'heure, senteur au cœur. Nettoyer le toit abîmé, abîmé qui ? Toi. Faire briller (étoile ?). Jeter les eaux que j'ai. Les objets. Dés tachetés. Détacher les tâches tenaces. De crasse.

 

(Caroline)

 

 

On rame, mais le P.C. du hâtelet étripe dans

          la chamoisine maladroitement, rasé par le traîne-savates lupique.

L'airedale-terrier étripe de glycoprotéine puriste, et comme on chagrine

          les continua sur les cartes-vues géophages, Sengle et 

les trois azurent tout le corregidor nivelé d'un flûtiau, épatant 

                         de douze centralistes, d'abord londonien, puis

virginal obsessionnel. Sengle s'en aplombe à ce que

          l'apraxique des ghettos hoche dubitativement 

                         sa sensualité qui s'extrapole.

 

(Mathis)

 

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 12

 

et cette petite fille qui marchait accompagnée

entre les champs verts et humides où s'abritaient nombre de bestioles 

un regard émerveillé ne sachant plus où se poser

elle continuait de tenir la main de la sagesse à qui l'âge avait déjà montré

le spectacle qui s'offrait à mon enfant

les gouttes des feuillages mous se reflétaient dans les yeux de mère-grand

à qui la nature avait déjà parlé

les fleurs n'étaient plus là, pas de bouquet mais un brin d'amour à lui offrir

pour qu'elle accepte ses désirs d'aller voir les équidés

qui eux aussi lui avaient déjà adressé leur souffle

un bras tendant la main vit son oreille tournée devant puis une brume chaleureuse vola de ses larges naseaux et les yeux se croisèrent

et avant que le souffle de l'animal se fît sentir, la main fut tirée car les nuages partaient et il fallait les rattraper pour nous aussi

avoir le sentiment de voler 

(Katell)

Livres enrichis 2016-2017 - Florilège 12

Commenter cet article