Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

i-voix aux mains d'argent 2016-2017 - Florilège 4

Effraction, immersion, contraction, dilatation, substitution : tout au long de l'année, les lycéens d'i-voix ont aimé couper-coller-insérer-remplacer... dans des oeuvres variées.

 

A la manière des cut-up de William Burroughs, des cadavres exquis surréalistes, des centons oulipiens, des MashUp vidéos, ils explorent ainsi, à l'ère du numérique, une façon originale de s'approprier des textes littéraires et d'en créer de nouveaux. Cette activité, ludique et pédagogique, permet de comprendre de l'intérieur l'univers d'un auteur, de faire résonner en soi ses mots, de partager les sensibilités et les imaginaires, de travailler la langue, de faire jaillir de soi des éclats de poésie. Alors peut-être la littérature retrouve son pouvoir de vibration et de façonnement.

 

Saurez-vous reconnaître les oeuvres qu'ils ont ainsi goulûment dépecées, chirurgicalement charcutées, poétiquement électrocutées ?...

Tim Burton - Edward aux mains d'argent

Image originelle : Tim Burton - Edward aux mains d'argent

i-voix aux mains d'argent 2016-2017 - Florilège 4

 

Nous sommes les insultes, les railleries, les bons mots, les jeux de lettres. Les esprits qui s'échauffent, en cadence, au son des lettres écrasées avec conviction. 

 

(Zoimrathy)

 

Et les bras tordus d'elle
Jusqu'aux îles 
Samedi
Dimanche
Qui ne sont qu'emmêlements de fatigue
Et de déception
Il manque dans les bras abandonnés
L'envie de.

 

(Emma)

i-voix aux mains d'argent 2016-2017 - Florilège 4

 

Tes yeux sont loin

je les ai vus la nuit dernière

sur le dos d’un nuage

qui était doux qui était doux

trop doux pour être honnête

trop honnête pour être vrai


Le nuage le plus vrai

n’est duveteux qu’un moment

mais toi

toi je te retrouve

dans les rues du ciel

dans les pattes de la pluie

dans les inventions sauvages

 

(Lara)

Source image

 

La vie parfaite ne court plus, la route n'est plus bonne, et tu es seul tout à coup dans le bois bleu cristal des esprits des aubes.

 

(Zoé)

 

 

Les yeux clos, En chute libre, Vie.

 

(Zoimrathy)

 

Approche-toi plus près, Plus près encore, Tant de beauté, Quelque chose demande, comment s'y habituer en faire un ordinaire ? Place-toi tout contre ton cœur, Ce que je croyais avoir vu, Me donne envie de rêver, À exulter de l'intérieur, À haute voix, Une parole sans parole, Titubant dans les mots, À mots si bas, Au fond de moi, Comme l'abeille va aux fleurs.

 

(Adriana)

i-voix aux mains d'argent 2016-2017 - Florilège 4

Dans la baignoire bleutée, auprès des mères savonneuses, des bulles de savon supplicié entre ces phrases. Sur une peau moins sale, les bulles éclatent au désordre maternel.

 

(Caroline)

 

 

il y a ce que tu ne dis pas

c'est des couvertures qui nous donnent froid

que pouvons faire

nous trouverions grâce

comme des jalons

alors regarde le soir

même les oiseaux  même les étoiles

que du vent dans le dos

de ses poussières

c'est-à-dire ses restes

du ciel comme sur la terre

tout contre joue

tout contre jour

 

(Pauline)

Commenter cet article