Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Nine

Sur la route du temps j'évite les mirages, portail des rêves 

Un couloir d'eau me suit et, là haut un escalier descend vers le vide

La lune me regarde et je me confie,

Je ne pleure pas, mes sentiments n'aiment pas la pluie 

Les étoiles éclairent le ciel sombre, sans vie mon corps erre comme une ombre

Je traverse la brume des mots ; je distingue le mur des fléaux 

Mon cœur s'arrête net ; ivre squelette

Je patiente dans le noir, le train lumineux est déjà passé 

Vivre comme un spectre ou rêver pour être 

Création - Cœur

Commenter cet article