Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Mathis

 

Armagnac

 

Comme un long bris de vent posé non loin du lac

Glacée, exténuée, tranquille ; un peu morose

S'expatrie par temps calme une ample pluie de roses

Pour le pélican bleu, majesté du ressac.

 

Ma gorge se dénoue, voyant l'oiseau des flaques

"Récalcitrant moineau ! Viens par ici qu'j'te cause 

D'immenses simagrées, prismes de toute chose.

Je t'apporterai plat, couvert et armagnac."

 

Pélican agité, voyant mes yeux teintés

Mes paupières ballantes, un débit agité

Quolque siroude arbie, moque ma crasse idée

Et dans son grand gosier, voit voit ma fierté guidée.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article