Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Anaëlle

Je ne me souviens pas d'avoir oublié la jeunesse transformant le visage de la sagesse.

Je ne me souviens pas ne pas d'avoir été la lumière d'une personne ne cherchant que sérénité.

Je ne me souviens pas de son regard fuyant ne comprenant pas le bien qu'on lui voulait.

Et je ne me souviens pas d'avoir omis l'inconfiance qu'il portait au nouveau monde qui l'entourait.

Lucques, le 4 avril, lorsque nous cherchions la maison natale de Puccini.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article