Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Zoimrhaty et Malwenne

Page du journal intime de Louise Labé

rédigée le jour de l'écriture de son sonnet 9

Journal de Louise Labé - 9 février 1555

Cher Journal,

Comme à mon habitude après avoir terminé mon tour dans le jardin je viens m'isoler dans ma chambre et t'écrire.

 

Aujourd'hui est pour moi un nouveau jour, et pourtant, je ne pourrai pas en dire autant de mon âme aimante.
Comme à chaque fois, je viens déposer mes pensées sur tes lignes, après avoir terminé d'écrire mon neuvième sonnet.
Je ne saurai te dire pourquoi, ni comment, mais je crois qu'au fond mon esprit souffre puisque j'aime aimer.


Cette passion me rend à la fois triste et heureuse. Durant mes mille et une nuits ou mes désirs s'emparaient de moi, je me sentais submergée d'un sentiment formidable et pourtant des millièmes de perles s'élançaient en cascade sur mes joues.
Je viens de terminer d'écrire mon neuvième sonnet et je ne puis cesser de me demander si je pourrai un jour enfin guérir mon âme amoureuse de ses tourbillons de désirs.


Peut-être me ment-elle ? Cette passion me rend à la fois triste et heureuse.
Car j'aime aimer. Dans la deuxième strophe de mon huitième sonnet, j'ai pris la peine de préciser, que je ne peux me désavouer du bien qui se trouve dans ma poitrine."Lors m'est avis que dedans mon sein tendre, Je tiens le bien où j'ai tant aspiré, Et pour lequel j'ai si haut soupiré, Que de sanglots ai souvent cuidé fendre".

Puisque j'y ai tant aspiré.
En effet, je dois vivre, comme tout autre : « je vis, je meurs, je me brûle et me noie.»
Peut-être un jour pourrai-je changer, comme le monde change autour de moi ? Innover, mes pensées, découvrir de nouvelles facettes de ma personnalité, aussi intéressantes et surprenante que celle de l’imprimerie ?

 

Le sonnet 9 de Louise Labé (édition Jean de Tournes 1555)

Le sonnet 9 de Louise Labé (édition Jean de Tournes 1555)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article