Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline

Fragment perdu par Musset - Lorenzaccio

ACTE V

Scène VII bis

La nuit, cachés derrière les murs du palais, à coté d'un arbre.

PIERRE STROZZI et PHILIPPE STROZZI

 

PHILIPPE

Mon fils, que me veux tu à cette heure ci ?

 

PIERRE

Père, je vous prie de m'écouter attentivement, pour une fois.

Je sais que le duc est mort, et je sais que vous y êtes pour quelque chose !

Cependant, c'est à mon tour d'avoir un tel dessein, je voudrais que vous m'aidiez à faire disparaître Lorenzaccio de cette ville !

 

PHILIPPE

Mon fils !

PIERRE

Je n'ai pas terminé ! Je savais que vous alliez réagir ainsi ! Mais croyez moi ! Votre cher Lorenzo n'est pas ce que vous croyez ! 

 

PHILIPPE

Comment peut tu affirmer cela ?

PIERRE

Mon cher père, n'avez vous pas remarqué, il vous a manipulé !

Maintenant qu'il a tué le duc, le peuple est en panique !

 

PHILIPPE

Quoi ? C'est impossible !

 

PIERRE

Je suis désormais bien plus proche du peuple que vous ne l'êtes. 

Maintenant qu'il a eu ce qu'il voulait, c'est à moi !

 

PHILIPPE

Mon fils, Pierre, je ne te reconnais point ! 

 

PIERRE

Hélas, moi non plus, père, nous avons perdu notre chère soeur et notre duc, c'en est assez !

Qu'en pensez vous ?

 

PHILIPPE

Ecoute, Pierre, je comprends ton emportement, ta colère et ta rage, mais nous ne pouvons tuer Lorenzo. C'est mon dernier mot.

Il sort

PIERRE

Très bien !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article