Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Anaëlle

Cinéma - Will Hunting

Will Hunting est un film réalisé par Gus Van Sant en 1997. Jouent dedans Matt Damon, Ben Affleck, Robin Williams.

C'est l'histoire d'un jeune homme se nommant Will, il vit dans une banlieue pauvre de Boston sud. Enfant qui fût battu, et par la suite orphelin, il se distingue d'une manière : Celui-ci est surdoué. Pour échapper à son effroyable passé, il s'est toujours réfugié dans les livres, les mathématiques. Il vagabonde avec ses amis, de bars en bars, de job en job. Mais un jour, après une bagarre qui a mal tourné, il eut frappé un policier et de ce fait a risqué la prison. Seulement, grâce à un professeur de mathématiques qui avait repérer le génie de Will, il fût acquitté de ses fautes à deux conditions : Faire davantage de mathématiques pour entretenir son génie et aller voir un psychothérapeute de façon régulière. Ce film retrace l'histoire d'un jeune homme détruit au plus haut point par son passé, à un point tel que Will se voile la face, il vit dans la solitude et dans le renfermement perpétuel, il se persuade que tout va bien pour lui, mais son passé l'a changé. Will n'arrive plus à s'attacher, une certaine philophobie s'était emparée de lui.

J'ai choisi ce film d'une part car le jeu d'acteur de Matt Damon et Robin Williams est vraiment très bon mais aussi parce que c'est un film qui a su me toucher, à un point tel que j'ai du le voir une dizaine de fois. Il démontre et dénonce une banalité réelle qui hante encore trop notre monde. Comme le dirait Gilles Baudry dans son recueil Sous l'aile du jour : "Toujours tu viens de ton enfance, toujours l'enfance te devance, d'une coudée." On aura beau faire n'importe quoi, se dire que tout va bien, être optimiste. On aura beau avoir tout oublié, il restera toujours cette petite chose qui fera que, tout ça vous a changé, à un point tel qu'une distinction chez vous se sera crée. Mais, au fond de nous, un fossé se sera creusé, ce sont toutes les années de silence et de cicatrices non soignées qui auront nidifié au fond de notre être tout entier. C'est pour cela que j'aime ce film, il démontre de manière grandiose cette espèce d'aspect caché de nous, qui a seulement pour but de nous protéger.

source image

Toujours tu viens de ton enfance, toujours l'enfance te devance, d'une coudée.

Gilles Baudry

Commenter cet article