Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Lou

Tu entres soudain dans ce lieu, au sang de la source

Tout est si chaud dans le vent vide de la terre

Femme flamme frissonnement

Respire enfin ne respire plus, emplis tes poumons

Comme s’il pressentait toujours plus avant

L’amour de tous les commencements

Où tout fusionne et prolifère

Comme un feu à travers le bois sec

Jusqu’à la source

Jusqu’au huitième ciel

Libre de ne plus croire à rien

Au plus sourd de la source du soi

Contraction - Zéno Bianu

Commenter cet article