Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Jade

La mollesse de mes mots, m’autorise à mander un poème des plus mielleux. 

Le Mouton se méprend, il maigrit en massacrant son mohair, une masse si magnifique qui mérite mille minauderies. 

La Mygale monstrueuse me rend malade, par sa mensuration monumentale, elle m’emplit de mauvaises ondes.


Le Malamute, molosse des neiges est muselé et de mauvaise humeur, sa maîtresse amusée lui enlève sa muselière et lui minaudant mordille sa moufle.

Imitation - Archimou

Commenter cet article