Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Aurélie

Soir premier, soir dernier

 

On se chez moi, on s'appréhension de haine.

Elle se cheveux déliés assise, je me chemise légèrement déboutonnée dénaturée.

On se distance respectable pour le moment, on se musique d'amour de chambre sans danse de salon.

La pendule se tic-tac, je me tactique de vie: le cil et vœu en frôlement de joue et de vie.

Elle me sourire puis se soupirs car elle vit de désespoir.

On ne se mensonges pas car on s'aime. Elle et Martin, Delphine, et je, et même tout le quartier.

Mais nous, ici, là-bas, comme cela et uniquement. On se silencieusement , je te haie, on se délices de l'instant des premiers jours. car la pluie va tomber. 

Elle se saphir dans le regard d'un homme bafoué , paupières éclatés précieuses et clignements.

Je la lèvres de tout. Enfin, infiniment, immortel, éternel.

Dilatation - Loïc Demey

source1

 

      Aurélie.

Commenter cet article