Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Aurelie

Portrait Chinois du recueil

pensé par moi même :

 

 

. Si ce recueil était un animal, il serait ...?

 

Il serait un Loup car en le lisant, j'ai eu l'impression d'assister à un cri du cœur venant de l'auteur comme le loup quand il utilise son hurlement pour communiquer avec le reste de sa meute.

Assimilation - Perrine Le Querrec

. Si ce recueil était une couleur,  il serait ... ?

 

Le noir. Pour moi, l'auteur dans ce recueil fait une description des vices, du malheur qui existent dans ce monde. Il parle aussi des erreurs du passé commises par l'être humain comme les deux guerres mondiales

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

. Si ce recueil était un film, il serait ... ? 

 

Quand j'ai lu ce poème, j'ai beaucoup pensé à un de mes films préféré Fight Club. En effet, j'ai ressenti les mêmes émotions que quand j'ai vu pour la première fois ce film. Les deux œuvres sont à mon avis très psychologiques car ils nous forcent à réfléchir sur notre existence, ce qu'est le bien ou le mal et que le malheur est partout présent même quand on ne le voit pas. .                                            

                                                                            

                                                 

. Si ce recueil était une chanson, il serait ... ?

 

Il serait la magnifique chanson " Il se rêve debout " d'Abd Al Malik. Le message de cette chanson  est comme le poème très fort, pessimiste et triste. Ses deux œuvres nous expliquent que malgré notre rêve réalisé, il y aura toujours quelque chose qui viendra enlever notre bonheur car la vie est malheureusement ainsi.

. Si ce recueil était un homme, il serait  ... ?

 

L'homme inspiré de ce recueil serait pour moi  un ancien criminel qui souffrirait de ses actes passés. Il serait un homme pessimiste avec des gros problèmes psychologiques, qui vivrait dans la tristesse, le malheur. Son enfance l'aurait beaucoup marqué  car il aurait subi des moqueries, il aurait perdu ses parents très jeunes et seul son grand frère l'aurait élevé. En grandissant il aurait découvert la triste réalité de la vie et serait tombé dans le banditisme, il aurait vendu de la drogue et ensuite assassiné un de ses amis. Et en prison, il repenserait à sa vie, au monde, en attendant juste une chose, que la mort vienne le chercher car seule la faucheuse peut le faire quitter sa triste vie pleine de remords.

Assimilation - Perrine Le Querrec
Assimilation - Perrine Le Querrec

. Si le recueil était un bâtiment, il serait ... ?

 

Pour moi, si ce recueil était un bâtiment, il serait un asile psychiatrique car nous sommes tous fous. On est fou car on croit encore pouvoir vivre dans le bonheur, on croit être de bonne personne et qu'on est chacun les meilleurs alors que nous sommes seulement des êtres éphémères.

Assimilation - Perrine Le Querrec

. Si le recueil était une citation, il serait ... ?

 

Si le poème était une citation, il serait :

 

 

L'horreur et la fatalité se sont données carrières dans tous les siècles

Edgar Allan Poe

Cette phrase, résume exactement la pensée que j'ai eu après avoir fini de lire ce magnifique recueil. L'horreur et la fatalité existent depuis toujours et sera toujours présente jusqu'à la fin.

. Si le recueil était un paysage, il serait ... ?

 

Si ce recueil était un paysage, il serait celui de l'enfer car la description du monde à travers ce poème est égale à l'endroit ou règne le dieu Hadès. C'est-à-dire le lieu où sont réunis les hommes qui ont péché, et ou la douleur, la mort et le crime dominent les êtres.

 

 

Assimilation - Perrine Le Querrec

source1 source2    source3  source4 source5 source6 source7  source8                            

                                                                                  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article