Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Arianna Rocchi

La sultane qui ne comprend pas

ll était une nuit comme les autres et la lune jouait dans les flots ; la sultane était à la même place que d’habitude, en regardant la mer par sa fenêtre. Comme on le sait, la sultane ne pouvait pas ouvrir la fenêtre pendant la journée, elle ne pouvait pas laisser entrer la brise, elle n'était pas libre d'observer la mer. Elle se trouvait immergée dans cette vue, dans cette musique. En effet, l'une des façons pour échapper, au moins par son imagination,c’était par la musique, et elle aimait beaucoup le son de sa guitare. Mais tout à coup elle perçoit un bruit sourd et elle se pose plusieurs questions sur ce qui peut être. Tout d'abord elle pense que c’est un lourd vaisseau turc qui vient des eaux de Cos, puis elle identifie le bruit avec des cormorans qui plongent dans la mer ; elle pense encore qu'il peut être un djinn, c'est-à-dire l'esprit méchant qui la nuit siffle d'une voix grêle.

Mais la découverte est surprenante : ce n'est rien de tout ça, mais ce sont des sacs, des sacs d'où proviennent les sanglots.

La sultane ne se rend pas compte de ce qu'elle a devant, elle ne comprend pas la situation, l'ignorance domine,mais, juste ce soir, comme c'est habituel de le faire, les prisonniers sont jetés vivants dans la mer dans des sacs.

La guerre entre le Turcs et les Grecs a pris le relais et, avec elle, l'inhumanité, la violence, qui dans ce cas est celle du sultan contre les prisonniers chrétiens, l'ignorance et la solitude des femmes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article