Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Lou

Scène - Espaece

Spirale de la vie

Tout d’abord j’aimerais dire que j’ai trouvé la pièce Espaece vraiment originale. Les personnages et cette mise en scène complétement décalée m’ont bluffée. Je n’avais jamais vu une pièce de théâtre de ce genre auparavant et je l’ai trouvée vraiment intéressante. J’en suis ressortie bouleversée, en essayant de reconstruire les morceaux de cette histoire pleine de connotations.

Un moment de cette pièce m’a particulièrement marquée, m’a même donné des frissons. C’est lorsque cette façade vivante ne s’arrêtait plus de tourner, de plus en plus vite : telle une spirale infernale. Elle était accompagnée d’un fond sonore terriblement angoissant : répétitif, fort, prenant… Nous emportant, en même temps que les personnages, par ce gigantesque tourbillon. Ceux-ci couraient, criaient, ne sachant plus où aller. Les murs menaçant à chacun de leurs pas de les rattraper. La vitesse de ce décor créait un effet d’optique. En effet, les espaces entre les murs donnaient l’impression de se réduire de plus en plus, devenant oppressants pour ceux qui devaient normalement les éviter. C’est à ce moment-là qu’on peut faire le lien entre ce passage et la phrase du début qui disait : « Vivre c’est changer d’espace en essayant le plus possible de ne pas se cogner ». Car les personnages passaient d’un espace à un autre tout en essayant de ne pas se rencontrer. Cette façade tournait telles les aiguilles d’une montre, à toute vitesse, nous rappelant que la vie n’est pas éternelle. Qu’il faut donc profiter de chaque instant : changer d’espace pour découvrir de nouvelles cultures, de nouvelles personnes, changer d’air pour s’évader de cette sinistre routine… C’est ça la vie ! Tout ceci n’est bien sûr que le fruit de mon imagination, la vraie signification de ce passage peut-être totalement différente !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article