Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Mathis

Création - De la fumée, des feuilles

De la fumée, des feuilles. Un homme, une esquisse, des feuilles encore. Tombées d'un arbre qui me regarde, qui les fait virevolter, les anime d'une volonté et les modèles selon ses idées. Je plie, elles rompent ; je bois et elles sont ivres. Elle est jolie, celle-là. Fausse mais jolie. Elle sourit pour que je rie. Je vois des gens qui pensent et des idiots qui disent. Comme il est facile pour eux de parler, d'échanger, de fermer les yeux ; moi je les ouvre et me rends compte que je suis entouré de pantins.

Je suis car je pense et j'en pleurs. Comme il eût été facile d'être un instinct, comme c'eût été heureux, beau. Et qui es-tu, toi ? Ce que l'on dit de toi, ce que tu apportes. Tu es tout ce qui serait plus triste sans toi. Tu n'es rien. Moi ? Tout ! Non ? Moi. Toi. Tu délires, cesse. Je te l'ordonne, je t'en supplie. Pourquoi vis-je ? Je vis pour être heureux, tu vis pour rendre heureux. Égoïste ! 

Dix-neuf heures seize minutes. J'en ai encore pour longtemps. Chaque vie est faite pour éclairer les autres. Je suis un donneur de bonheur. Un égoïste donneur. Rends-moi heureux alors. Est-ce si dur ? Oui. Je suis inutile. Pourtant, nous ne sommes pas faits pour être utiles, alors pourquoi ? Parceque.

 

 

(Photo i-voix)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article